Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 09:03

 

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Pont de Neuville - Phot

 

Forcément, comme en ce moment, il fait nuit noire dès l'heure de la sieste, si on bouge, ça fait tout de suite "route de nuit". J'ai hâte que les lumières de Noël soit allumées, ça renouvellera un peu l'exercice, parce que là, j'ai l'impression de toujours tomber sur les mêmes sujets... 

 

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Photo 01

Oui, mais non. Tu penses à station sur l'autoroute, mais c'est la station sur la nationale. 

 

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Photo 02

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Photo 04

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Pont de Neuvil-copie-1

 

Toujours très star, le pont de Neuville sur Saône : 

 

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Pont de Neuvil-copie-2

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Pont de Neuvil-copie-3

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Pont de Neuvil-copie-4

 

A peine moins éclairé : le clocher de Collonges : 

 

Route de nuit du 16 novembre 2014 - Photo 03

 



 


 


 


14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 22:06

 

 

Chez Tof - Photo 07

 

Tu te souviens des vielles à roue de mon frère Christophe, bien sûr ? Elles avancent, petit à petit, au gré de ses disponibilités. Il y travaille quand les clients se font rares. Il les a commencé il y a cinq ans. Jeudi, après avoir travaillé non-stop treize heures et demi la veille, j’ai pris une demi-journée de récup et quand je vais là-bas en semaine, je passe toujours faire un tour à son atelier. Il était en train de les marqueter. 

Chez Tof - Photo 08

 

chez Tof - Photo 09

 

 

Sinon, rien à voir si ce n'est l'endroit : mon frère est aussi raide dingue de plantes que moi ! 

 

Chez Tof - Photo 01

 

 

Chez Tof - Photo 04

Citronier, et ce qui semble bien être des piments grimpants ! 

 

 




10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 19:12

 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 25

Le trou de ver par lequel nous faufilames notre Opel spaciale pour rejoindre le cinéma Pathé-Carré de soie à Vaulx en Velin, parce qu'il a une salle Imax et pas toi. Il est à peine 16 heures et c'est déjà la nuit. Sutout dans le tunnel. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 22

 Dedans, on était à l'abri de la pluie (battante), mais pas des néons. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 24

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 23

 C'est bon, il reste 242 places et on est quatre. Ceci dit, comme indiqué, il était 16h29 et 'y avait déjà cinquante personnes dans la queue devant la salle pour la séance de 17 heures. Tu dis ? On l'a vu en VF et c'est un crime ? Nan, c'est ton pyjama qui est un crime. Donc oui, nous n'avons pas profité de la superbe voix  de Matthew McConaughey. Préviens moi, s'il décide de chanter. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 20

 On va pas tarder à pouvoir rentrer... 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 21

En attendant, on piétine un peu, c'est vrai. 


Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 19

 On y est ! L'écran : ah oui, quand même ! Pas autant immersif qu'Avatar en 3D, mais quand même. Le kiné de ma brune est trois rangées derrière elle, mais on ne le saura qu'après. 

 

Jardinage chez Dut - 8 novembre 2014 - Photo 01

 De bien belle images de galaxies loinaines... Nan ! Je déconne. C'est une photo des braises de notre dernier feu chez Dut et donc de mon prochain article. Pour les images  du film, hé hé hé, va falloir aller le voir ! 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 17

 En repartant, on était toujours un peu dans l'ambiance. 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 05

 Et là, normalement, j'ai enchaîné sur la série "Route de nuit" et tu n'as rien vu venir. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 06

 Restons dans les écritures... 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 02

 Je vais finir par en avoir toute une collection, de cette enseigne Carrefour. Celle là n'est pas la mieux. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 01

 Un beau cul de gros cul. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 08

 On reste dans le rouge avec celle-là, que je dédie à Jean-Claude Chailloux. Tiens ? Je me demande s'il lui arrive d'aquareller la nuit ? 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 10

 L'avantage, avec les gouttes de pluie sur le pare-brise, c'est que le moindre lampadaire vous a tout de suite un air de Noël. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 13

  Tout ce qu'il reste d'un cycliste qui passait, alors qu'on était arrêté au feu rouge. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 16

 Rouge toujours. Finalement, la différence est parfois minime entre une photo "artistique" et une photo  de la prévention routière destinée à alerter sur les dangers de la conduite nocturne sous la pluie, en ville. 

 

Route de nuit du 9 novembre 2014 - photo 15

 Tiens ? C'est la dernière que j'ai sélectionnée sur la série de 28, elles mêmes choisie dans une petite centaine prise ce soir là. Je ne suis pas encore sûr qu'elle me plaise. 


 

 


4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 13:28

 

 

DSCN1924.JPG

 

Tiens ? C'est pas con ça : plutôt que de t'assommer avec l'intégrale des photos floues, prises dans le noir, en voiture, sous la pluie, à l'aller et au retour de notre sortie à Lyon (Anniversaire de Mélodie, au resto des enfants), rester dans une thématique, un critère. Aujourd'hui, le bleu.

 

DSCN1923.JPG

 

Décidément beau, ce nouveau pont Schuman, pas encore officiellement inauguré (c'est pour demain). Pi éclairé en bleu, encore mieux !

 

DSCN1821

Beaucoup plus connu, hélas, l'entrée du tunnel de  Fourvière. Mais hier, pas d'embouteillage. C'est rare !

 

DSCN1867

Le passage sous les voies de la  Gare Jean Macé. J'ai eu mieux, dans le coin, mais celle là n'est pas trop mal.

 

DSCN1965

Il y a des passages obligés, comme cette photo de l'enseigne Carrefour, qui surplombe l'autoroute Lyon-villefranche. Merci à la pluie pour son effet d'aquarelle.

 

DSCN1927

Un bâtiment, à Vaise.

 

DSCN1792


 Autre passage obligé, les panneaux. J'en ai des cartons.

26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 19:31

 

 

Vergisson 26 octobre 2014 - Photo 05 (petite taille)

 

 

Bon, je ne vais pas te faire le coup de remettre en ligne dix photos de Vergisson, mais sache juste qu’on y est retourné et que toutes les photos sont dispos au bout de ce lien. C’était magnifique ! 

 

Vergisson 26 octobre 2014 - Photo 06 (petite taille)

18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 10:53

 

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 07

 

Il y a un moment que je voulais retourner à Vergisson. L’idée, c’était de reprendre, mais en numérique, les photos prises, dans le temps, dont j’ai encore les très inutiles négatifs et quelques tirages. Après, fallait guetter un jour d’octobre, pour que la vigne soit belle. Un jour de beau temps, si possible un soir. Ce samedi remplissait quasi toutes les conditions, sauf pour la disponibilité en soirée. Du coup, j’y suis allé à l’aube.

 

Tu connais, bien sûr, l’irrésistible tentation de retourner sur des lieux qui ont eu leur importance, avant. Donc tu connais aussi l’insupportable déception de retrouver ces lieux irrémédiablement changés, les souvenirs défigurés, le déchirement bâillonnant à la fois la colère et le chagrin. Alors tu peux retourner à Vergisson : rien n’a changé. Rien. Du coup, l’espace y est immense pour la nostalgie, ce mal du pays dont le terrain n’est pas l’espace, mais le temps et là, oui, tu pourras comme moi écraser une larme, mais qui sera en partie de joie, de retrouver les lieux si beaux, intacts.

 

 

Reste à trouver une fin d’après midi ensoleillée, pour y retourner encore. Peut-être dimanche prochain… 

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 09

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 10

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 16

Vergisson - octobre 2014 - Photo 03

Vergisson - octobre 2014 - Photo 12

Vergisson - octobre 2014 - Photo 05

 


6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 14:13

 

 

Démontage du cèdre chez Dut - 6 octobre 2014 - Photo 03

 

Quand je suis arrivé sur zone, un peu avant dix heures, les hostilités étaient déjà bien entamées. Armé de sa tronçonneuse et pendouillant au bout d’une corde d’escalade accrochée à la cime, Arthur avait déjà dégagé pas mal de branches basses, disons jusqu’à la moitié du tronc. Il est remonté comme ça jusqu’en haut, puis redescendu en coupant des tronçons et hop, à onze heures trente, c’était plié. Depuis, y’en a absolument partout, du cèdre. Des bouts de troncs, des branches, des tranches, des rondins, des pommes : partout. Envahissante également, cette odeur d’une douceur affolante. Pas du tout une odeur de résine. La résine, c’est vif, tonique, végétal. L’odeur du cèdre est animale, couleur chair. 

Démontage du cèdre chez Dut - 6 octobre 2014 - Photo 02

Encore debout, mais plus pour très longtemps, avec le bordel partout, devant. 

Démontage du cèdre chez Dut - 6 octobre 2014 - Photo 01

Les derniers instants. 

Démontage du cèdre chez Dut - 6 octobre 2014 - Photo 04

Ne me demande pas ce qu'on va faire de toutes ces billes, je n'en sais encore rien. 

Démontage du cèdre chez Dut - 6 octobre 2014 - Photo 05

45 ans, si on a bien compté. 

Démontage du cèdre chez Dut - 6 octobre 2014 - Photo 06

Sur un suggestion de l'élagueur, on a laissé une banquette. Tu dis ? Et pour la tourner ? N'y pense même pas. 


11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 22:08

 

 

Cheval noir

Tiens ? Revoilà Tornado, mais c'était un autre jour. 

 

 

 

Colchiques

Et revoilà les colchiques dans les prés, fleurissent, fleurissent, colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été. 

 

 

herbe bleue

Oui ! Je me rappelle ! Cette herbe était bleue ! 

 

Foin coupé

Et grâce à la météo très arrosée, je crois qu'ils ont fait deux récoltes de foin, là haut. 

 

Les crêts de Remont - Septembre 2014

Ce paysage que tu connais bien, avec un premier plan de foin coupé. 

 

thé au petit matin

Rien à voir avec ce qui précède : tasse de thé au petit jour. 

 


 


10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 19:59

 

 

      Balade du 7 septembre 2014 - photo 01

 

 

C'est dans le ciel, que ça se passait, dimanche. Jamais vu des nuages comme ça, en forme de... feuilles d'acanthe, de plume. 

 

Balade du 7 septembre 2014 - photo 02

Sous ce même ciel, ce paysage que tu dois commencer à bien (re)connaître... 

Balade du 7 septembre 2014 - photo 04 - colchiques

Mais en fait, la balade a commencé par ce champ de colchiques. 

Balade du 7 septembre 2014 - photo 03 - cheval noir

J'ai également croisé Tornado. Pas l'aspirateur, le cheval. 

Balade du 7 septembre 2014 - photo 06

Balade du 7 septembre 2014 - photo 07

Balade du 7 septembre 2014 - photo 08

Puis je me suis posé nez en l'air, en attendant que la nuit tombe. 

Balade du 7 septembre 2014 - photo 05

Balade du 7 septembre 2014 - photo 09

Et que la lune se lève. J'ai eu le sentiment de rattraper, en une seule fois toutes ces douces soirées d'été qu'on n'a pas eu cet été. 

9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 18:02

 

 

 Vaches du 7 septembre - photo 02

 

Très bon début de balade, ce dimanche. D’ailleurs, la balade entière était très bonne. Du coup, j’ai fait durer, plus de deux heures - je suis rentré après le coucher du soleil - et comme j’ai pris plein de photos, ça va nous faire au moins deux articles. Comme d’hab, je guettais « mon » troupeau de vaches, et voyant de blanches encornées par le trou d’une haie, je me suis dit qu’elle étaient là. Puis j’ai fait ce que ne fais que très rarement (on n’ose pas déranger), j’ai sauté la clôture pour me rapprocher. Ce n’était pas « mon » troupeau, mais un autre, composée de jeunes génisses du même âge, que j’avais déjà eu l’occasion de photographier.

 

Vaches du 7 septembre - photo 03

Vaches du 7 septembre - photo 04

Vaches du 7 septembre - photo 05

 

 Vaches du 7 septembre - photo 06

Vaches du 7 septembre - photo 07

 

 

Je suis resté assez loin pour les mitrailler, mais pas elles. Intriguées, elles se sont petit à petit rapprochées, pas du tout effrayées, au point qu’à un moment, j’ai amorcé un mouvement de replis vers la clôture…

 

Vaches du 7 septembre - photo 01

 

 

… elles m’ont toutes suivi, dans un bel ensemble.

Très curieuse impression, d’avoir dans le dos plusieurs tonnes de curiosité confiante. 

 


Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?