Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 10:53

 

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 07

 

Il y a un moment que je voulais retourner à Vergisson. L’idée, c’était de reprendre, mais en numérique, les photos prises, dans le temps, dont j’ai encore les très inutiles négatifs et quelques tirages. Après, fallait guetter un jour d’octobre, pour que la vigne soit belle. Un jour de beau temps, si possible un soir. Ce samedi remplissait quasi toutes les conditions, sauf pour la disponibilité en soirée. Du coup, j’y suis allé à l’aube.

 

Tu connais, bien sûr, l’irrésistible tentation de retourner sur des lieux qui ont eu leur importance, avant. Donc tu connais aussi l’insupportable déception de retrouver ces lieux irrémédiablement changés, les souvenirs défigurés, le déchirement bâillonnant à la fois la colère et le chagrin. Alors tu peux retourner à Vergisson : rien n’a changé. Rien. Du coup, l’espace y est immense pour la nostalgie, ce mal du pays dont le terrain n’est pas l’espace, mais le temps et là, oui, tu pourras comme moi écraser une larme, mais qui sera en partie de joie, de retrouver les lieux si beaux, intacts.

 

 

Reste à trouver une fin d’après midi ensoleillée, pour y retourner encore. Peut-être dimanche prochain… 

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 09

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 10

 

Vergisson - octobre 2014 - Photo 16

Vergisson - octobre 2014 - Photo 03

Vergisson - octobre 2014 - Photo 12

Vergisson - octobre 2014 - Photo 05

 


commentaires

Elsa Saône 20/10/2014 14:27


Ah oui c'est beau ! (Toujours)

Jimidi 20/10/2014 18:05



Pi comme le site est protégé (depuis 1985 d'ailleurs) ça va le rester.



Laure 18/10/2014 19:09


Oui bon


 


allé


 


pas allée


 


gnnn mdr

Jimidi 18/10/2014 22:48



Je crois que je n'y étais pas retourné depuis 1999-2000



Laure 18/10/2014 19:08


C'est dans ta région ?


Quand étais-tu allée la dernière fois ?


'Tain vous êtes casse pieds à mettre des allusions et c'est tout


y'en a qui sont curieux et que ça interesse

Jimidi 18/10/2014 22:47



C'est à côté de Mâcon, où j'ai habité une bonne dizaine d'année. On allait faire des cache-cache à Vergisson, et de l'escalade, avec les enfants. On a des super souvenirs là bas. 



Tmor 18/10/2014 12:04


De très belles photos. Bravo !

Jimidi 18/10/2014 18:44



Le paysage avait du talent. 



Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?