Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 10:51

 

On s'en fout, parce que j'ai tout sauvegardé, grâce à un logiciel gratos qui permet "d'aspirer" les sites. Au final, c'est assez troublant : t'es sur ton carnet et tu peux naviguer entre les pages et tout, mais tu n'es pas en ligne, juste sur ton ordi. Donc vas-y Overblog, crâme tout, j'ai quatre ans de conserve.

 

 

 

Important :

Pour continuer d'être bien référencé et d'apparaitre sur le nouveau portail www.over-blog.com vous devez mettre à jour votre blog avant fin janvier 2015 en cliquant sur le bouton "Mettre à jour mon blog". Seuls les blogs ayant fait la mise à jour apparaîtront sur le nouveau portail.

 

 


Oui mais moi, je l'ai déjà dit, pas question de mettre mon carnet "à jour". J'ai essayé la nouvelle formule sur au moins un blog de moindre importance : c'est une cata. Donc, donc, donc, je ne vais pas céder à la menace. Il est dès lors possible que cet ici carnet ne soit plus accessible après fin janvier. Possiblement quatre ans de chroniques vaporisées. Mmmmm ! Bonjour 2015 !

Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 08:26

 

 

 

 

En ce moment l'article "Les mondes parallèles existent, j'en apporte la preuve", cartonne. 

 

 


Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 11:58

 

 

 

 

Le toponze des trente derniers jours

 

1

Le carnet de Jimidi

1 256

2

Le stationnement unilatéral à alternance semi-mensuelle, pour les…

397

3

Nuances IV - Les crayons de couleur Polychromos de Faber Castell - Le…

306

4

Au quatrième taupe... - Le carnet de Jimidi

290

5

La fabrique de rouges - Le carnet de Jimidi

231

6

Dégradés - Le carnet de Jimidi

218

7

Architecture ronde - C'est la hutte finale - Le carnet de Jimidi

197

8

Les mondes parallèles existent, j’en apporte la preuve ! - Le carnet…

171

9

Architecture ronde : le chalet rond - Le carnet de Jimidi

168

10

Le stationnement unilatéral à alternance semi-mensuelle, pour les…

158

11

Les objets introuvables de jacques Carelman - Le carnet de Jimidi

147

 

 

1 – Ben oui, forcément, comme tu es un lecteur fidèle ou une lecteuse qui ne l’est pas moins, tu viens voir de temps en temps ce qui se passe de nouveau ici via la requête « le carnet de Jimidi ». C’est bien, ne change rien.

 

2 – Tous les autres sont arrivés via Google, à commencer par les extra-terrestres ayant pris la peine de taper « Le stationnement unilatéral à alternance semi-mensuelle » comme requête dans ce moteur de recherche, où j’arrive en deuxième parmi les résultats. Avec ça, tu devrais comprendre de quel côté garer la soucoupe. Sinon, je te donne tout de suite le truc : tu te gare du côté où sont garés les autres et donc, du coté des numéros impaires du 1er au 15 (parce ce 1 est impaire) et du côté pair du 16 au 30 (parce que 16 est pair).

 

3 – Je suis assez content que cet article soit consulté, parce que je me suis bien fait ch... sué à composer à la main ( avec Photoshop en fait) le tableau complet des nuances de crayon, avec leur nom en français et tout. Tiens, si tu cherchais un cadeau à me faire, quelque soit les circonstances, tu peux toujours m’offrir des crayon de couleur Faber Castell. Je ne m’en sert qu’exceptionnellement, mais j’aime les avoir.

 

4 – Il fut un temps où l’article « Au quatrième taupe » m’assurait à lui seul la moitié des visites. C’est un peu en baisse, comme l’intérêt pour cette couleur, j’imagine, puisqu’on retourne doucement vers une déco franchement colorée.

 

5 – Et tiens, peut-être l’intérêt pour « La fabrique de rouges » est-il directement lié à ce que je disais ci-dessus ? On sait que le rouge est à la mode dans les cuisines, par exemple. Je me demande bien pourquoi, mais c’est ainsi.

 

6 – Ça se confirme, le lecteur occasionnel est intéressé par les couleurs. Ou alors personne d’autre n’en parle, ou alors, le lecteur occasionnel est une lecteuse s’attendant à trouver des idées de coiffure en tappant la requête « dégradés » dans Google. Si vous croisez des personnes avec les cheveux allant du violet au vert, c’est de ma faute.

 

7 – Pour l’article « C’est la hutte finale » également, je suis assez content qu’il serve, puisque c’est un article de référence sur l’architecture ronde. Ceci dit, depuis, j’ai ouvert un blog dédié à cette inépuisable question : « L’autre carnet de Jimidi ».

 

8 – Avec ton attirance malsaine pour le bizarre, je ne m’étonne pas que l’article sur les mondes parallèles soit bien placé dans ce toponze. Ok, après lecture, tu risques d’être déçu-e. Bien fait !

 

9 – Sympa, également, de constater que mes propres élucubrations sur l’architecture ronde puisse intéresser d’autre gens. N’oublie pas de m’inviter à l’inauguration, si tu décidais de construire « Le chalet rond ».

 

10 - Pour une raison qui m’échappe (et dont je me fous d’ailleurs complètement), Overblog comptabilise à part les requêtes effectuées à partir d’un mobile. C’est la raison pour laquelle ces 158 visites là ne s’ajoutent pas aux 397 autres du N°2. Ceci dit, et si je comprend bien, tu as cherché au téléphone 158 fois le truc pour savoir de quel côté te garer. Si ça se trouve, tu étais EN TRAIN DE CONDUIRE quand tu as cherché le truc. Pô bien !

 

11 – Ah là là ! Ce Carelman et ses objets introuvables ! Une rente ! Mais je suis content qu’il intéresse toujours : il le mérite. À quand le « Catalogue en ligne » des objets introuvables ? Ceci dit, j’ai fais l’effort, dans l’article, de présenter le plus complètement possible l’artiste, sans me contenter de reproduire ad nauseam ses objets.

Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:31

 

 

 

Parce qu’en somme, un carnet électronique, qu’est-ce que c’est ? C’est un « chez soi ». Un chez soi à côté de plein d’autres et dont on n’est pas tout à fait propriétaire, mais un chez-soi quand même, au même titre, par exemple, que mon chez-moi du septième, dont les planchers sont les plafonds des voisins et dont nous ne sommes que locataires, mais c’est quand même chez-nous. Autant dire que les modifications unilatérales décidées par nos hébergeurs ont valeur d’expulsion manu militari. Je me doute bien qu’Overblog ne voit pas les choses comme ça, mais encore une fois, les gens qui savent ce qui est bon pour tout le monde pareil et prenne des décisions sans vous laisser le choix, ça s’appelle du totalitarisme non ?


Bouge pas, j’en ai autant pour Wordpress, mais dans un autre registre. Parce qu’en somme, un carnet électronique, c’est quoi ? C’est un carnet. Tu vois les carnets, les vrais, avec leur papier et leur reliure spirale (ou pas) ? Là-dedans, tu colles tes trucs, tu dessines tes machins et tu écris tes bidules et bref, sur l’espace infiniment ouvert des pages blanche, tu es libre. Maintenant, lève tes fesses et dirige toi (tu peux le faire mentalement) vers la bibliothèque la plus proche. Arrête toi au rayon des livres de poche, ouvre en un, range le, ouvre en un autre, puis un autre. Quel chance y a-t-il que, dans les livres du même format, la mise en page, les marges, la numérotation, la police de caractère, sa taille et l’espacement des lignes soient identiques ? Aucune. A l’évidence, les éditeurs jouissent pleinement des libertés qui sont les leurs sur ces points.


Sur un carnet Wordpress, c’est exactement le contraire. Une fois choisi ton thème et donc en gros, à quoi ton carnet va ressembler, tu n’auras plus le choix de rien et surtout pas de la police de caractères que tu pourras utiliser pour rédiger puis éditer, ni de sa taille, ni de l’interlignage. Rien, te dis-je. Tu dis ? Si ! La couleur ! Encore une remarque prouvant ta mauvaise foi et tous les courriels que je t’adresserai désormais seront en jaune citron.


Non mais franchement, un truc qui sert à publier, dans lequel tu ne peux même pas choisir à quoi ça va ressembler ! Et n’espère pas ajouter des trucs genre : <span style="font-size: 13.0pt; line-height: 150%; font-family: &quot;Trebuchet MS&quot;,&quot;sans-serif&quot;;"> dans l’éditeur HTML de ton article : ça marche pas.


Faudra quand même qu’on m’explique un jour pourquoi les outils disponibles chez l’un ne le sont pas chez l’autre. Ça ne serait quand même pas très compliqué de repérer les trucs utiles et pratiques sur les différentes plateformes et d’en faire une synthèse, si ? Et donc, pendant que j’en ai encore la possibilité, je compose cet article sur Word en trébuchet taille 13, interligne 1,5 et je m’en vais te coller tout ça chez moi, sur Overblog.

 

 

 

Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 18:50

 

 

 

Lettrine (Q Vacances) Le carnet de Jimidi

 

 

uand Overblog annonce une « dernière version » vers laquelle les propriétaires sont invités à « mettre à jour » leurs carnets, on peut craindre le pire. Non parce qu'Overblog... Comment te dire ? Je ne vois pas de meilleur exemple pour illustrer cet état de maintenance perpétuelle dans lequel nous sommes, semble-t-il durablement, condamné à baigner : tout est désormais en chantier, tout le temps, partout. Qu'on prenne les trucs par le petit ou le gros bout de la lorgnette, il semble entendu, inévitable et donc normal que tout ne marche pas parfaitement, et qu'on doive alors accepter qu'un petit quelque chose merde.

 

Sur Overblog, même dans sa version actuelle et payante – celle que j'utilise – y'a toujours au moins un petit quelque chose qui merde. Souvent les statistiques. Y’a des jours avec, des jours avec, mais pas avant le milieu de matinée, et des jours sans, comme aujourd’hui.  Sur les « forums d’aide » d’Overblog, à la rubrique « News », le sujet le plus récent date de janvier… 2013. Le « classement dans le top des blogs » n’évolue plus jamais. Insérer une image dans un article demande en moyenne de réitérer deux fois la manip, parfois plus. Partager un article sur Facebook demande également de le faire deux fois si on veut que la photo de une suive le mouvement et bref, on multiplierait à l’envi les exemples. Or il s’agit d’une plateforme ancienne est supposée « rodée ». Je te laisse imaginer les couacs sur la nouvelle, que je connais d’ailleurs, puisque le blog de la revue Scribulations est hébergé par cette nouvelle formule. On y retrouve tout ce que je reproche aux hébergeurs en matière d’édition de textes, à savoir qu’il est très laborieux d’arriver à un résultat final propre et lisible. Faut-il le rappeler, après avoir essayé Hautetfort (ça existe encore ?) Wordpress et d’autres, je m’étais arrêté sur Overblog parce qu’à l’époque, il était possible d’importer en copiant-collant du « Trebuchet, taille 13, justifié, interligne 1,5 » composé dans Word, sans devoir passer par l’éditeur HTML. Faut-il préciser que cette possibilité est absente de la nouvelle formule ? Donc non, je ne mettrai pas « à jour » cet ici-carnet, mais je me doute bien de ce qui va se passer. Au mieux, « on » procédera au transfert d’autorité et au pire, l’ancienne plateforme va tellement tomber en lambeaux qu’il sera à terme impossible de s’en servir.


Et donc, si tu me jure croix de bois, croix de fer que ton hébergeur offre les possibilités d’édition que je recherche, bouge pas, j’arrive.

 

 

 

 

Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 18:51

 

Lettrine (D Didion)ans un commentaire récent, Br'1 s'enflamme : « Moi je trouve que ce blog devrait être patrimoine de l'Unesco. Ou de l'ONU. Ou prix Nobel. Bref, enseigné dans les écoles et les universités. Voilà. »

 

Voilà. 
C'est les « ou » qui me gênent un peu. Comme si je devais maintenant choisir. Jusque là, je me voyais assez bien classé au patrimoine mondial de l'Unesco ET récipiendaire d'une haute distinction de l'Organisation des Nations Unies ET prix Nobel de littérature jetable ET enseigné dans les écoles maternelles ET universités d'été. 
Mais bon, puisqu'il faut choisir, allons-y. Réglons préalablement quelques points de détail : l'UNESCO c'est kif-kif ONU : c'est l'un de ses organismes. Pour ce qui est des récompenses et distinctions, l'ONU distribue surtout des médailles de la paix. Je ne vois pas bien où l'accrocher sur ce carnet. Tu dis ? Les médailles, c'est personnel ? Ah ben ça va pas être possible alors. Faudrait racheter un costard, une cravate si ça se trouve... Bah non. De toute façon, je ne suis pas en paix et nous le sommes si rarement... Nous ne sommes pas en guerre, du moins pas ici et du moins pas au sens d'un conflit armé, mais de là à être en paix... 


Enseigné dans les écoles et les universités, c'est déjà fait. Si si ! Certes, c'est plutôt au titre de ma contribution décisive à la poésie numérique des années 90 et suivantes, mais je ne crois pas beaucoup me tromper en supposant que certaines de mes oeuvres font partie des tournées mondiales de mon ex-compère Philippe BOOTZ, agrégé de physique, docteur en physique, docteur en communication, maître de conférences à Paris 8, membre du Laboratoire Paragraphe et du Laboratoire de Musique Informatique de Marseille, directeur de publication de la revue universitaire Regards Croisés/Crossed Looks. Tu dis ? Rien à voir avec mon blog ? C'est vrai. Je commence un atelier blog jeudi prochain avec les stagiaires de mon travail numéro 2 ; ça compte ? 

 

Pour le Nobel, ça m'arrangerait, parce qu'il y a du fric à la clé. Pas des millions d'euros, mais quand même. Ça réglerait la question de ma retraite. D'une pierre deux coups. Le premier bémol, c'est là encore que le prix est nominatif. Certes, il est attribué à des personnes pour leur contribution remarquable à la paix, la littérature, la chimie, la médecine ou la physique. Mais entre nous, qui se souvient pourquoi l'un ou l'autre l'a reçu ? Or ce que Br'1 voudrait glorifier, c'est pas moi, c'est le carnet. L'autre bémol, c'est hélas qu'à part la littérature, je ne vois pas bien ce que je pourrait proposer dans les autres catégories. La paix, on a vu. En chimie, je doute que mélanger chaque matin deux sortes de céréales différentes dans du lait écrémé suffise. En médecine, je n'ai même pas encore déclaré de médecin traitant et la dernière fois que je l'ai vue, je ne l'ai pas reconnue. Enfin, en matière de physique, le mien est tout à fait ordinaire. Bref, le Nobel : peu de chance. 


Reste l'UNESCO. Alors là oui. L'idée, si j'ai bien compris, c'est d'inscrire cet ici-carnet au patrimoine mondial, c'est ça ? Regardons les critères. Les passages en italique citent la documentation officielle de l'UNESCO. 

Aux fins de la présente Convention sont considérés comme « patrimoine culturel » : 
- les monuments : œuvres architecturales, de sculpture ou de peinture monumentales, éléments ou structures de caractère archéologique, inscriptions, grottes et groupes d’éléments, qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de l’histoire, de l’art ou de la science,
 

Grottes, ça doit pouvoir aller. C'est vrai que pour arriver ici surtout la première fois, faut un peu ramper dans le noir. Mais « inscriptions », oui, bien sûr, on ne fait que ça. Quant à la valeur universelle de ce carnet, exceptionnelle du point de vue de la petite histoire et de l'enfance de l'art, elle n'est plus à démontrer. Pour la science, j'avoue, je suis un peu à la ramasse. 

 

- les ensembles : groupes de constructions isolées ou réunies, qui, en raison de leur architecture, de leur unité, ou de leur intégration dans le paysage, ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de l’histoire, de l’art ou de la science, 
Ah ben c'est construit, tu penses bien ! C'est construit ici comme le palais idéal du Facteur Cheval, tu sais, ce doux dingue qui ramassait des jolies pierres à l'occasion de ses tournées, qu'il utilisait ensuite chez lui pour construire ce fameux palais tout à fait décevant en vrai. Cet ici carnet procède du même empilement à la suite des mêmes récoltes erratiques.

 
- les sites : œuvres de l’homme ou œuvres conjuguées de l’homme et de la nature, ainsi que les zones y compris les sites archéologiques qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue historique, esthétique, ethnologique ou anthropologique. 
Sites : impeccable ! Si les carnets électroniques ne sont pas des sites perso, alors caisse ? Oeuvres de l'homme. Ah ben complètement. Tout ici est fait main et moulé à la louche, lettrines sur-mesures en sus. Quand j'ai le temps. 

 

Le Comité considère qu’un bien a une valeur universelle exceptionnelle (voir paragraphes 49- 53) si ce bien répond au moins à l’un des critères suivants. En conséquence, les biens proposés doivent : représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain ;

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Br'1. Mais je pense la même chose, tu penses bien... 


Témoigner d’un échange d’influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l’architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages ; 

Pile dedans, dis donc ! Nous avons des échanges, vous avez une influence considérable, la période donnée, c'est juillet 2010 à nos jours. Pour l'architecture, avec ma collection de maisons rondes, je ne crains personne. 

 

Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue ; 

Encore bon ! Témoignage unique : j'arrête pas, surtout concernant la tradition culturelle du gadget idiot et sur la civilisation vivante et on l'espère à l'agonie, de la société de consommation. 


Offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une période ou des périodes significative(s) de l’histoire humaine ; 

Là ça va coincer. Les photos des balades aux Crêts de Beaumont, ça compte pour les paysages ? 

 

Être un exemple éminent d’établissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui soit représentatif d’une culture (ou de cultures), ou de l’interaction humaine avec l’environnement, spécialement quand celui-ci est devenu vulnérable sous l’impact d’une mutation irréversible ; 

Pas vraiment dedans, mais pas complètement en dehors non plus, surtout au chapitre de l'interaction humaine avec l'environnement. Oui, bon, à condition de me considérer ici comme représentant l'espèce – merci, je suis flatté - et limiter la notion d'environnement aux quelques mètres carrés qui m'entourent. Sinon, je me reconnais par mal dans le « spécialement quand celui-ci (il s'agit de l'environnement) est devenu vulnérable sous l'impact d'une mutation irréversible.

 

Je ne sais pas toi, mais perso, je nous sens collectivement vulnérables sous l'impact des mutations irréversibles, à commencer par celle de l'âge, mais les faux progrès, ça percute aussi pas mal, sans parler du suicide environnemental et de la psychose écologique, pour reprendre le terme tout en nuance de Louis Pauwels. 


Être directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des œuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle (le Comité considère que ce critère doit de préférence être utilisé conjointement avec d’autres critères) ; 
Pouvait pas mieux tomber. S'il est bien une tradition vivante, c'est celle du carnet, du journal. Qu'il soit ici électronique n'est qu'une modalité contemporaine. L'autre tradition vivante, celle-là millénaire, âprement défendue ici, c'est celle de parler pour ne rien dire. Et ça au moins, c'est universel. 

 

 


Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 11:29

 

 

Statistiques-carnet-de-Jimidi-25-juin-2013.jpg

 

 

Si l’on cherchait encore une preuve qu’il n’y a aucun lien directe entre l’activité éditoriale récente de ce carnet et ses statistiques, le pic de fréquentation d’hier en donnerait une nouvelle. Pourquoi cette brusque flambée de pages vues, alors que le nombre de visiteurs quotidiens se maintient de longue date autour de trois cent par jours en moyenne ? (259 hier - en baisse) Aucune idée, d’autant qu’il semble bien que cette très relative ruée concerne plutôt des catégories que des articles. Autrement dit, il semble qu’hier, un nombre inhabituel de visiteurs ait pris le temps de visiter un peu à fond ce qui se proposait ici sous l’étiquette « Peinture-Aquarelle ».

Sachant que Jean-Claude Chailloux, que j’aime tout particulièrement, s’y trouve surreprésenté, je ne vais pas m’en plaindre ! 

 


Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 22:30

 

 

 

Toujours la même photos - Les Crest de Beaumont - Photo 1

 

Toujours la même photos - Les Crest de Beaumont - Photo 2

 

Toujours-la-meme-photos---Les-Crest-de-Beaumont---Photo-3-.jpg

 

Toujours la même photos - Les Crest de Beaumont - Photo 4

 

Toujours la même photos - Les Crest de Beaumont - Photo 5

 

Toujours la même photos - Les Crest de Beaumont - Photo 6

 

Toujours la même photos - Les Crest de Beaumont - Photo 7

 

Y'a un truc photo que j'ai découvert là bas, mais qui doit pouvoir marcher dans d'autres paysages. Parfois, la photo gagne beaucoup à être prise avec l'appareil quasi au ras du sol plutôt qu'à hauteur d'homme. Ça permet d'avoir un premier plan d'herbe et de fleurs. 

Ma préférée : la N°4

 


Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 18:27

 

 

 

 

Toujours la même photos - Jimidi couché dans l'h-copie-1

 

 

 

Toujours la même photos - Jimidi couché dans l'h-copie-2

 

 

 

Toujours la même photos - Jimidi couché dans l'h-copie-3

 

 

 

Toujours la même photos - Jimidi couché dans l'h-copie-4

 

 

 

Toujours la même photos - Jimidi couché dans l'herbe - Ph

 

 

Allez, j'ouvre le bal, faites-vous plaisir : 

 

 - Il semble que tu aies plus de pantalons différents que de chaussures de randonnée.

- On voit bien la différence entre les jours où tu as ciré tes chaussures, et le autres. 

...

Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 20:39

 

 

 




Ah merde ! Je n'avais pas pensé  à ça : Quand je vire des articles, ça vire également les commentaires et du coup, le compteur redescend... Bah : du coup on va pouvoir passer plusieur fois par les mêmes chiffres remarquables...

 

Encore trois articles et j'atteindrai la barre des mille. C'est fait.  C'est bien, mille. D'ailleurs, c'est tellement bien que je n'irai pas au-delà. Du calme, ça ne veut pas dire que je ne publierai plus, ça veut juste dire que je vais m'astreindre à supprimer ou regrouper pour faire de la place. D'ailleurs, ce carnet est tellement plein de vide qu'au début au moins, tu ne devrais voir aucune différence. Les effets de cette « densification » ne devraient se faire sentir qu'à terme, et encore, la possibilité offerte par Overblog de publier des « pages » (elles sont dans le menu de droite), non comptées comme des articles, laisse entrevoir pas mal de possibilité de trouver du mou. Ceci dit, que ce soit pour les articles ou pour les pages, j'imagine que la place est comptée. Il y a donc fort à parier que regrouper, par exemple, toute l'architecture ronde dans un seul article ne soit pas possible. Donc, vers l'an 2047, il est possible que je peine un peu à compresser. Je te tiens au courant.


Mais puisqu'on est dans les articles à courte durée de vie, mes pensées vont ce soir vers Alessandro Di Benedetto, skipper engagé dans le Vendée Globe, bon dernier au classement général, incontestable premier dans le coeur de beaucoup, et le mien. Avant hier, il se réveille pour trouver une de ses voiles explosée, lamentablement à la traîne de son bateau. Il passe des heures à la ramener à bord, pour partie dans l'espoir qu'elle soit encore utilisable – elle ne l'est pas - mais surtout pour ne pas s'en débarrasser en mer. De là, il monte à son mat pour réparer, puisque, bien sûr, la voile n'est pas le seul dégât. Deux heures en haut de son mat, ce qui nous a donné de superbes images vidéo, mais bon, on se doute bien qu'il s'en serait passé. La nuit suivante, boum, rebelote avec une autre voile et nouvelle montée dans le mat, de nuit, avec 30 noeuds de vent. Redescente, message : « Je suis cogné de partout (tu m'étonnes !) mais je ne me suis pas blessé. » Attends, ça vient. Dans la même nuit, alors qu’il essayait de se reposer : réveil en sursaut. Son bateau s'est fait coucher (et dérouter) par une grosse vague, du coup, le réglage des voiles c'est n'importe quoi, la grand-voile va de gauche et de droite, Alessandro sort, prend un truc dans la tronche qui lui ouvre le nez et l'envoi valser. Il tombe et se casse une côte. Ça commence à faire beaucoup non ? Personne ne mérite ça, bien sûr, mais Alessandro encore moins que les autres. Certes, il y a là moins de malchance et de hasard que cette énumération peut le laisser penser. Un autre skipper l’avait souligné alors qu’il effectuait des réparations mineures : « Il faut tout réparer minutieusement, parce que sur ces bateaux, un problème en entraîne un autre. » C’est également vrai pour les hommes et on peut penser que la fatigue accumulée à la suite de deux montées au sommet du mat à joué son rôle dans l’accident survenu après ; et je ne parle même pas de l’usure du bateau et de son skipper après soixante douze jours de mer. Reste qu’Alessandro, comme nous avons appris à le découvrir au fil de ses messages et de ses vidéo, est quelqu’un d’infiniment attachant. Vous en connaissez beaucoup, des gens qui, franchissant le cap Horn, pensent d’abord à remercier ceux qui lui ont permis de connaître cette joie ? 

Published by Jimidi - dans Cet ici-carnet
commenter cet article

Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?