Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:22

Illustration pour mode d'emploi des lettrines

 

Lettrine (L OurGang - feuille d'automne)

 

e plus simple pour expliquer comment sont confectionnées les lettrines donnant à ce carnet son irrésistible caractère classieux, c’est encore de vous mettre, imaginairement, en situation d’en réaliser une avec du bon vieux papier. En effet, la méthode à l’ordi est une transposition directe de ce que vous seriez amené à faire avec ce matériaux familier.

 

Imaginons donc que pour agrémenter une affiche, une carte de voeux, un menu, un album photo, vous ayez besoin d’une bonne grosse belle lettre découpée dans une photo trouvée dans un magazine, ou dans ce superbe papier cadeau récupéré de Noël dernier. Vous commenceriez sans doute par dessiner la lettre en question sur une feuille de brouillon, en choisissant sa taille, son aspect, le brouillon vous permettant de faire plusieurs essais. Une fois votre lettre définitive dessinée sur ce papier, possiblement un papier calque si vous aviez décidé de pomper un caractère existant ailleurs, ou simplement une feuille sortie de votre imprimante avec juste une lettre imprimé en énorme, vous colleriez cette feuille sur la photo ou le papier cadeau, de manière à ce qu’elle ne bouge pas et hop, un coup de cutter à travers les deux feuilles superposées et voilà votre lettrine papier.

 

C’est exactement ce que je fais avec Photoshop. La méthode doit pouvoir être adaptée à d’autres logiciels de dessin-retouche de photos.

 

Je cherche avec Google image une photo en rapport avec l’article (mais le plus souvent, je part de l’illustration choisie pour l’article). Je la copie-colle dans Photoshop. Dessus, je met ce que Photoshop appelle très justement un nouveau calque. Sur ce nouveau calque, avec l’outil texte, j’écris une lettre, disons en bleu, c’est joli le bleu, pi de toute façon on va le virer. A ce stade là, j’ai une grosse belle lettre bleue sur une jolie photo de fond. Avec l’outil pot de peinture, je rempli mon calque de blanc. (Si votre carnet est sur fond noir, mettez du noir). Avec l’outil « baguette magique », je sélectionne la lettre en cliquant dedans, ce qui me permet, crac, de la découper dans le calque et hoooo ! Le joli fond apparaît. J’ai donc bien une jolie lettre sur fond blanc.

 

Après, oui, on peut raffiner. Perso, je mets souvent un peu de relief, parfois des ombres et parfois même, je pousse jusqu’à reprendre certains détails de la photo de fond pour les recoller sur la lettrine pour qu’ils débordent un peu. Mais le principe reste le même : une photo de fond, un calque portant la lettre, une découpe du calque pour faire apparaître la photo.

 

Vous essayez ça, et après, mais après seulement, on passera à la leçon suivante.

 

commentaires

Snounou 19/01/2011 02:48



Je n'ai pas tout compris aux explications de Hara Kiri...



Jimidi 19/01/2011 08:38



C'est tout simple : si on compose la lettrine sur un fond transparent (plutôt que noir, ou blanc) elle peut aller partout ! Mais comme le format d'image JPG ne reconnait pas le "transparent", il
faudrait enregistrer notre lettrine au format GIF.


Depuis sa remarque, j'ai essayé le "truc" de Hara Kiri : ça marche très bien, mais j'aime moins. Pour que l'utilisateur visualise la couleur "transparent", Photophop la remplace par un damier et
du coup, on se rend pas bien compte de ce que ça donne.


Sinon, Snounou, j'ai bien compris que tu étais prête pour ta deuxième leçon de lettrine : je te prépare ça ! Hi hi !



Ckan 10/01/2011 22:33



Bon ben, j'ai suivi les instructions.... ça bidouille... ça bidouille... merci en tous cas !



Jimidi 10/01/2011 23:12



Allez allez : au boulot ! (Hi hi !)



Ckan 10/01/2011 20:50



OH la ! j'essaye demain ! Merci



Jimidi 10/01/2011 23:11



Appelle, s'il faut venir te chercher...



Hara Kiri 10/01/2011 19:07



Heuuu, et si tu prenais comme fond, un fond transparent et que tu enregistrais le tout en GIF, tu n'aurais pas à t'embêter à sélectionner un fond de la
couleur du fond de ton blog, et tu pourrais la coller sur n'importe quel fond.



Jimidi 10/01/2011 23:10



Quelle intéressante suggestion ! J'essaye immédiatement.



Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?