Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

 Pèle-pomme 1

1

2

Lettrine (V pèle-pomme)

oilà, c’est toujours pareil. On croit avoir découvert une île dont on ferait facilement le tour mais, montant sur une hauteur, on aperçoit un continent de l’autre côté du bras de mer. On décolle son nez de l’arbre : il cachait toute une forêt. C’est l’éternelle histoire du doigt dans l’engrenage, de la partie émergée de l’iceberg. J’ai cru, un jour lointain, en découvrant un pèle-pomme dans le catalogue de "l’objet du mois", qu’une telle monstruosité était sortie du néant tel quel. Pas un instant, PAS UN INSTANT j’ai pensé qu’il puisse en exister d’autres modèles… Jusqu’à ce que j’en vois d’autres modèles. Maintenant, j’ai une vision un peu plus exacte des dimensions de l’univers des pèle-pommes, dont les 158 000 résultats dans Google (à peine moins d’images) donnent une première mesure.

 

Qui ne verrait dans nos pèle-pomme actuels que le produit inutile d’une époque fainéante et pressée se tromperait : le pèle-pomme a une histoire, et même une préhistoire. De plus, malgré la quasi universalité de sa laideur, l’espèce se divise en plusieurs branches dont les fonctionnement reposent sur des concepts qui peuvent être sensiblement différents. Je vous rassure tout de suite, je n’ai pas du tout l’intention ici ni de faire le tour de la question encore moins d’épuiser le sujet. Un blog dédié aux pèle-pommes seulement et une année à ne chroniquer qu’eux n’y suffiraient sans doute pas.

 

Les ancêtres

 

Domestiques ou artisanaux, il semble bien que les glorieux prédécesseurs de nos pèle-pomme actuels, en plus de faire tourner la pomme, s’ingéniaient à faire également tourner leur lame autour d’elle en un mouvement orbital, ce qu’abandonneront la plupart des pèle-pomme contemporains, préférant soit faire suivre à la lame un trajet linéaire, soit faire avancer la pomme. Cette idée de faire tourner le couteau en même temps que la pomme explique en grande partie la complexité visuelle de certains modèles, à commencer par celui, magnifique, placé au fronton de cette note. (Si quelqu'un trouve le même dans une brocante, je suis prêt à le payer une somme déraisonnable.)

 

Pèle-pomme 2

Pèle-pomme 3

 Pèle-pomme 4

 

 

Le lien, où vous pourrez constater qu’il fonctionne (mal).

Un autre lien où vous pourrez constater qu’il fonctionne (bien).

Monstrueux : le « Bonanza apple peeler »

Le même, épluchant plus vite que son ombre

 

 

 

 

Les contemporains

 

On trouve encore aujourd’hui des pèle-pomme reprenant le complexe flambeau de leurs grands ancêtres. Leur bras monté sur ressort, portant une lame plate, suit un méridien de la pomme, elle-même tournant sur son axe. Ça a l’air de fonctionner pas trop mal. Mais le modèle dominant, celui-là même que je vous présentait dans une première chronique, repose sur une technologie plus simple qui permet deux avancées majeures reléguant les autres modèles au musée : Il enlève le trognon et transforme notre fruit en une jolie pomme épluchée hélicoïdale qu’un simple coup de couteau transformera à son tour en éléments prêt à garnir une tarte aux pommes.

 

Pèle-pomme 5

Pèle-pomme 6

 

Pèle-pomme 8

La version « Skynet-terminator »

Le modèle transparent, en action

 

Oui, mais...

 

Pour avoir passé quelques heures à me documenter sur les pèle-pomme, leur vie, leur œuvre, je peux vous dire que la faiblesse du modèle à manivelle réside essentiellement dans ce qui le relie à votre plan de travail. Oubliez la ventouse, pourtant si séduisante dans l’idée : elle ne tient pas. Préférez donc le bon vieux système de l’écrou papillon façon serre-joint.

 

Reste une question, lancinante, à laquelle je n’ai - à ma grande honte - pas trouvé de réponse. On est en dix huit cent quelque chose. Vous installez les trois kilos de bon acier de votre pèle-pomme domestique, ou vous mettez en batterie votre pèle-pomme artisanal, tout deux capables d’éplucher en un temps raisonnable ce bon gros tas de pommes qui vous jouxte… Pourquoi faire ? Autrement dit : à quoi peuvent bien servir des dizaines de kilos de pomme épluchées ayant conservé leur trognon* ? Compote ? Mais il faut alors penser que les pépins et la partie dure ne sont pas une gêne et qu’un passage à travers de je ne sais quel machin à trou les retiendra après cuisson… Distillerie ? Cidre ? En quoi la peau est-elle gênante ?

   

Dans les jours qui viennent, peut-être, un autre chapitre de cette passionnante encyclopédie : L’épluche-orange.

 

Jimidi 31 octobre 2009

 

* Depuis la rédaction de cette note, à la suite d'un examen plus attentif, il semble bien que certains pèle-pomme "artisanaux" (ceux qui ressemblent à une machine à coudre Singer) enlèvent le trognon.

 

Published by

Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?