Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Iss'N'Kor - nu féminin

 

lettrine (B dessins)on, ben puisque les événements insistent, suivons le mouvement… J’avais stocké depuis quelques temps dans mon dossier « Articles en attente » un superbe nu féminin croqué par Iss’N’Kor - qui me parait progresser sans cesse dans cet exercice - mais j’attendais je ne sais quoi avant de vous en parler… Peut-être d’avoir un peu plus à dire que « Whaou ! » (Même si « Whaou ! » parait à la fois tout à fait indiqué et peut-être suffisant.) Puis entre deux, je me suis baladé sur La moue du bulot, le blog de Titwane, mais si, Titwane, qui nous avait gracieusement autorisé à utiliser l’une de ses peintures pour  la couverture de Photomaton ! De plus, aujourd’hui, Iss’N’Kor met en ligne une nouvelle série de nus, masculins cette fois. Donc il est l’heure.

 

Iss'N'Kor - nu masculin

 

Iss’N’Kor n’accompagne ses dessins d’aucun commentaire. Au mieux, on sait combien de minutes lui ont été nécessaires pour réaliser certains croquis. Titwane étant plus prolixe, me vient cet idée d’un point commun entre eux deux, mais qui me semble également commun à mad meg et peut-être à tous les dessinateurs : ils sont sans cesse en quête de perfectionnement. Tu dis ? Comme tous les artistes ? Sans doute, mais ça m’apparaît particulièrement clair pour les dessinateurs. Je ne sais pas comment dire, mais aller prendre des cours de nus quand on dessine comme Iss’N’Kor ou se prendre soi comme modèle quand, à deux heures du mat on n’a plus personne sous la main comme Titwane, ça me parait combiner l’humilité et l’exigence en un mélange assez inhabituel. D’où il ressort que le dessin apparaît aux yeux du profane comme une surprise miraculeuse, préparée par un entraînement de quasi tous les instants. Il y a là une niaque tranquille, avec un je ne sais quoi d’une rage sereine et désespérée dont chaque dessin parait à la fois nourri et totalement dégagé. Perso, ça me fascine. Vous irez donc admirer par vous-même les excellents dessins d’Iss’N’Kor sur son blog, où je suis allé piqués les nus illustrant cette note, et vous irez sur « La moue du bulot » constater l’étendue des talents de Titwane, en particulier dans les portraits.

 

Jimidi 16 juin 2010

 

Titwane 1

Published by

Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?