Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
 maisons-en-terre-de-fujian 1220011136 
Maisons en terre de Fujian - Chine

 

 

 

 

Cet article à été réécrit à partir de plusieurs autres, publiés à l’origine sur mon ex-blog qui ne veut pas mourir. J’ai ajouté, enlevé et surtout organisé les images autrement. Elles ne s’accrochent donc plus directement au texte qu’elles précèdent ou qu’elles suivent et peut-être conviendrait-il d’y revenir après avoir lu ce texte dans son intégralité. Bah, vous verrez. Je me suis attaché à porter pour chaque illustration, dans sa légende, l’ensemble des éléments (que j’ai) de nature à la situer.

 

Stonehenge - GB (-2800-1100) - C'est la hutte finale 2 
Stonehenge - GB (-2800/-1100)
Notre Dame de Lonchamp - Belfort - Le Corbusier - (1955) 
Notre Dame de Ronchamp - Belfort - Le Corbusier (1955)

 

De tous temps, de tous lieux

 

Pour avoir regardé des centaines de documents, j’en arrive à la conviction que l’architecture ronde n’est ni d’une époque, ni d’un endroit, ni d’un usage particulier. Bien sûr, elle signe certains habitats nomades traditionnels (tepees indiens, yourtes mongoles) ou saisonniers (huttes, igloos), mais elle est également sédentaire, villageoise ou franchement urbaine (arènes, amphithéâtres, assemblées), collective ou familiale, civile, militaire, ou religieuse (cathédrale d’Evry). On y habite, mais on peut également y travailler (moulins, rotondes ferroviaires, sièges de banques, phares) ou juste y stocker des matières premières (granges, silos, châteaux d’eau). Elle semble aussi vieille que l’idée de mettre deux pierres l’une sur l’autre (Stonehenge) et très contemporaine (Jean Nouvel, Mario Botta).

 

Partout, de tous temps, on trouve du rond et du carré, pour s’en tenir à ces deux termes imprécis puisqu’il vaudrait mieux parler cône, cylindre, anneau, sphères etc. Ces volumes peuvent de plus être tronqués ou associés avec d’autres. Partout, de tous temps, l’architecture joue avec les formes rondes et ne s’en interdit aucune autres, prenant un malin plaisir à les mélanger.  

 

 

 

Colisée de Rome - Le carnet de Jimidi 
Le colisée - Rome - Italie - (70/80)
Tour de Pise - Italie - (1178- 1372) 
Tour de Pise - Italie - (1178/1372) Elle commençait de pencher avant même d'être finie.

 

 

La tour de Babel - Bruegel l'ancien - (XVIe) 
La tour de Babel - Bruegel l'ancien - (XVIe)

 

Brasilia - Oscar Niemeyer - (1960) 
Brasilia - Oscar Niemeyer - (1960)
Siège du Parti Communiste - Paris - Oscar Niemeyer (1971-8 
Siège du Parti Communiste - Paris - Oscar Niemeyer (1971/80)

 

Des adeptes, mais pas de religion

 

Les recherches menées sur les architectes connus disent la même chose. Frank Lloyd Wright signe le musée Guggenheim de New York – on fait difficilement plus rond – mais le même signe également cette maison très connue et très rectangulaire, installée sur une cacade. Jean Nouvel à qui on doit la tour Agbar de Barcelone et la verrière de l’opéra de Lyon signe l’incroyable coupole du Louvre d’Abu d’Abi mais également la future « Tour Signal » de la défense, archi carrée. Le plus ancien et tout à fait mort Le Corbusier signe hélas avec ses cités radieuses ce qui préfigurera l’enfer de béton de nos banlieues mais également la très sculpturale église de Ronchamp. Le même, inclut du rond dans l’assez carrée Villa Savoye. Oscar Niemeyer mélange également les courbes et les angles à Brasilia, ainsi que Mario Botta, dans tout ce qu’il arrive à loger dans ses cylindres.

 

Musée Guggenheim - New York city - Franck Lloyd Wright - ( 
Musée Guggenheim - New York city - Franck Lloyd W-copie-1 
Musée Guggenheim - New York city - Franck Lloyd Wright - (1955/59)
Une maison pas du tout ronde de Franck Lloyd Wright - (1936 
Une maison pas du tout ronde de Franck Lloyd Wright - (1936)
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wright -(1959) 
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wrigh-copie-1 
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wrigh-copie-2 
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wright -(1959)
La tour Agbar - Barcelone - Jean Nouvel (2003) 
La tour Agbar - Barcelone - Jean Nouvel (2003)

La verrière de l'opéra de Lyon - Jean Nouvel - (1993) 

La verrière de l'opéra de Lyon - Jean Nouvel - (1993)

 

Le projet de Musée du Louvre d'Abu dhabi - Jean Nouvel - ( 

Le projet de Musée du Louvre d'Abu dhabi - Jean Nouvel - (2010 ?)

 

Ce que ça dit quand ça ne sert pas

 

Les éventuelles justifications fonctionnelles ou pratiques de l’architecture ronde ne résistent pas très longtemps. On trouve pour le même type de construction indifféremment des exemples circulaires ou anguleux, que ce soit pour les tours médiévales, les phares, les châteaux d’eaux, les moulins, les gratte-ciels, les villas.

 

C’est donc plutôt en tant qu’elle porte le sens qu’on voudrait donner à ce que l’on construit que l’architecture ronde doit être lue.

 

Avant même de porter l’idée de convivialité, de rassemblement autour d’un point central (ou frontal : la tribune, l’autel) le rond est défensif et protecteur. Poussé à l’extrême, le rond se fait sphère, ne laissant filtrer ni grand-chose ni grand monde de l’extérieur, à peine la lumière. Glissant sur cette pente – si j’ose dire - on trouve des maisons qui croyant suivre le chemin du retour à la nature s’engage sur celui du retour à la matrice. On les voit s’enfouir, rejoindre les entrailles de la Terre. Grâce à la trilogie du Seigneur des anneaux, nous avons tous encore dans l’œil les taupinières sophistiquées des « hobbits holes » dont on ne saurait dire si elles ont été creusées ou recouvertes de terre. On se souviendra également, dans le même film de la fantastique cité de Menas Therit (la blanche, avec l’éperon rocheux) dont l’architecture à la fois concentrique et étagée indique la forte valeur défensive, ce que renforce la fusion avec le rocher dont elle parait ne pas complètement se dégager. Très défensives aussi, bien sûr, les tours et les enceintes médiévales.

 

 

La FAbuleuse et FAscinante cité de Minas Thirit - Film Le 
La FAbuleuse et FAscinante cité de Minas Thirit --copie-1 
La FAbuleuse et FAscinante cité de Minas Thirit - Film "Le seigneur des anneaux" - (2001/2003)
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anneaux (2001 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-1 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-2 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-3 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-4 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-5 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-6 
Hobbit hole - Bag end - Film Le seigneur des anne-copie-7 
Hobbit hole - Bag end - Film "Le seigneur des anneaux" (2001/2003)

 

 

 

 

À l’intérieur, le rond se fait rassembleur, communautaire et égalitaire, toutes valeurs précisément symbolisées par la table ronde du roi Arthur. Ce sont probablement ces mêmes valeurs qu’on tente de mettre à l’œuvre dans certains immeubles contemporains, qui affirment leur rupture avec la division et le chacun pour soi associés à une architecture et un urbanisme outrageusement quadrillé. Il s’agirait alors de revendiquer avec force cette rupture envers le modèle économique, social et culturel symbolisé par les clapiers de nos usines à (mal) vivre.

 

Mais ce changement de direction semble s’imaginer pour certains en puisant dans un passé dont les traditions offriraient une source inépuisable de réponses éprouvées à toutes nos questions, quand d’autres se situent au contraire dans une perspective où avenir et progrès se confondent.

 

Dans la maison des premiers, les messages se superposent, aussi sûrement que leurs couches de paille, de laine, de cellulose et entonnent l’incantation confuse du « tout est dans tout ». On ne va pas tarder à voir leurs habitant débarquer au bureau en peaux de bêtes. Les seconds semble impatients de garer leur fusée de 300 étages en centre ville ou un module de l’ISS sur leur gazon de banlieue, espérant sans doute retrouver ainsi l’apesanteur de lendemain qui chanteraient de nouveau.

 

 

Une maison actuelle façon hobbit - a 

 

Une maison actuelle façon hobbit - b 
Une maison actuelle "façon hobbit" très réussie, entièrement construite en rondins rongés avec les dents, enduits en crotte de chèvre et paille piétinés à la main, électro-ménager retrouvé échoué sur la plage.
Maison particulière - Mario Botta - (1986) 
3,2,1...Ignition ! Maison particulière - Mario Botta - (1986)

 

 

Chalet rond

 

J’ai une approche plus mesurée, me disant qu’on peut construire économiquement et écologiquement mieux sans pour autant être obligé de boire son urine ou chier dans la sciure. Donc perso, je veux bien retourner sous terre, ou dans les arbres, ou suivre la course du soleil sans bouger de mon lit rond, récupérer mon eau de pluie, trier mes déchets, tout ce qu’on veut, mais avec une connexion Internet haut débit quand même.

 

Je me suis aperçu en dessinant le chalet rond qu’un environnement domestique exclusivement courbe se conçoit assez facilement. On se rend compte à cette occasion que le rond, on l’a déjà dans l’œil sans le savoir, on le pratique déjà dans le cercle familial au salon, ou à table, quand assis sur nos tabourets, nous mangeons à la cuillère une part de charlotte dans nos assiettes rondes.

 

Proposer d’habiter dans du rond plutôt que du carré expose à des remarques dubitatives, dont la première est en générale : « Oui, mais pour les meubles, ça doit pas être pratique ! ? » Mais bien sûr. Sauf que les tables rondes (ou ovales) ne sont pas d’une bouleversante nouveauté et qu’en observant bien la disposition à laquelle tendent la plupart de nos canapés dans nos séjours, - comme je l’ai déjà fait remarquer ci-dessus - on n’est pas loin du demi-cercle, devant la télévision ou la cheminée. Reste que l’architecture ronde dérange après des décennies d’angle droit. Ou alors reste-il au fond cette idée qu’habiter en rond, c’est primitif. Perso, je crois plutôt que c’est convivial. En rond autour du foyer, de la table, du home cinéma, du piano, de la scène, ça me va.

 

J’ai longtemps dessiné mes maisons idéales carrées. Puis un jour, le rond s’est imposé, comme un défi. Les premières versions du chalet rond n’avaient rien d’un chalet puisque je l’imaginais volontiers en béton, façon silo, station d’épuration. Puis la taupinière de Bilboo le hobit est passée là-dessus, ainsi que la cuisine de Mme Wesley dans Harry Potter et l’idée du bois s’est imposée. D’où le « chalet ».

 

Le chalet rond est donc entièrement en bois (renouvelable) et en acier, (recyclable). Il est couvert d’un toit végétalisé sur lequel passer des nuits à la belle étoile dans l’herbe. Ce toit comporte un grand hublot sous lequel on peut faire la sieste dans un hamac et regarder passer les nuages ou tomber la pluie, mais au sec et au chaud. Deux chambres comportent un cabinet de toilette et la troisième une salle de bain avec baignoire. Les murs intérieurs sont épais d’une trentaine de centimètres mais sont en fait des placards, des vitrines, des étagères, des bibliothèques. Les chambres sont bien sûr couvertes, ce qui permet de disposer d’une mezzanine sur la moitié de la circonférence du chalet (Lieu d’expo, bibliothèque, dortoir provisoire…) L’espace central est complètement dégagé et s’ouvre largement sur l’extérieur l’été ainsi que sur la charpente du toit et sur le hublot. La transition entre dedans et dehors doit être la moins nette possible, du moins aux beaux jours. En hiver l’activité se recentre sur la cuisine, espace contenant dont les contours sont marqués – et autour de la cheminée.

 

Chalet rond - JMD - (2007-2009) a 
Chalet rond - JMD - (2007-2009) b 
Chalet rond - JMD - (2007/2009)

 

 

1 – Le bois lamellé-collé, vous connaissez ? C’est cette technique d’assemblage de petites planches de bois qui permet de réaliser ces très grandes poutres qui supportent les toits des piscines, gymnases, salle des fêtes et Jardiland. Le lamellé-collé permet de réaliser des poutres courbes et je me suis dit qu’en l’utilisant non pas pour des poutres (dont les plus grandes surfaces sont verticales) mais pour le plancher du chalet rond, donc à l’horizontale, on devrait à l’arrivée avoir (un peu) l’impression que ce plancher a été taillé dans un tronc d’arbre dont on verrait les anneaux de croissance. Cette même utilisation du lamellé-collé sert pour les plans de travail de la cuisine et pour le « bar » (3)

 

2 – La table ronde de la cuisine ronde a plusieurs particularités (qui ne se voient pas à l’image). Sa hauteur est variable. En position basse on y mange, en position haute (30 cm de plus) on peut y cuisiner sans se niquer le dos. En positon très haute, elle permet de changer les ampoules au plafond, non, je déconne. Je voyais assez bien un pied constitué d’un tronc et de branches assez fines à leurs extrémités, supportant un plateau de verre. La forme générale pourrait être celle des acacias africains ou d’un pin parasol. Au centre, un plateau tournant comme dans la scène d’ouverture d’Indiana Jones et le temple maudit. Dans le plateau également, des prises de courant parce que j’en ai marre de me prendre les pieds dans le fil de l’appareil à raclette.

 

3 – Cuisine « américaine » donc, puisque il y a un « bar » pour les petits déj vite fait et les boissons-petits-fours les soirs de festivités.

 

4 – L’escalier principal, qui dessert le sous-sol, le rez-de-chaussée et la mezzanine. C’est un escalier en colimaçon dont le centre est occupé par un ascenseur, carré lui, parce que c’est plus simple.

 

5 – J’ai renoncé aux lits franchement ronds. C’est très très encombrant un lit rond. Faites le dessin ; si vous voulez disposer d’une surface de couchage pour deux personnes dormant classiquement l’un parallèle à l’autre (mais bon, avant, vous faites ce que vous voulez) faut un cercle gigantesque. Pi je te parle même pas des draps, couettes et tout le fourbi. Donc non. J’ai retenu une literie tout à fait classique, en 160×200 mais prise dans un bois de lit ovale et nettement surélevé pour dégager du rangement dessous. J’ai testé cette formule sur notre lit actuel qui doit être à environ un mètre du sol : trop pratique pour mettre du bordel dessous !

 

6 – Un des deux cabinets de toilette, attenant à une chambre, avec WC pour Mélanie, douche, lavabo. De l’autre coté de la cloison : le même. En revanche, dans la grande chambre (8) en plus de tout ça, il y a une baignoire. Il y a également des toilettes dans l’entrée (9) mais qu’on ne voit pas très bien. Si y’a besoin d’un gros plan, y’a qu’à qu’à demander.

 

7 – Un poêle-cheminée, qui fonctionnerait dans l’idéal soit comme une cheminée à feu ouvert soit comme un poêle de masse. Surtout pour l’agrément puisqu’il apparaît que dans une maison passive (super isolée + VMC) il n’y a quasi pas besoin de chauffage. Tu tousses et hop la température monte de trois degrés.

 

8 – Barrez-vous, c’est MA chambre. Elle dispose comme les autres d’un lit presque rond, d’un espace bureau, d’une fenêtre et d’une porte donnant sur l’extérieur, plus la fameuse salle de bain.

 

9 – L’entrée, avec après les toilettes à droite un grand placard penderie. La modélisation 3D du chalet rond a été réalisée avec « SketchUp » un programme gratuit de Google. Bon, faut un peu de patience, mais on y arrive. C’est beaucoup plus simple avec Wings3D (gratuit lui aussi) mais dans Wings, pour ajouter des textures ou des couleurs aux matériaux, c’est la croix et la bannière, alors que dans Sketchup, hop, ça va tout seul. La visite est terminée. N’oubliez pas le guide.

 

Jimidi

 

 

  D'autres exemples, en vrac...

 

 

cuisine ronde 
Très intéressante cuisine, sur laquelle je ne sais rien.
Domespace.jpgDomespace, la maison qui peut éventuellement tourner avec le soleil, un peu. C'est pas un manège forain non plus !
Grange de West Brome - Québec - (1910)
Grange de West Brome - Québec - (1910)

La recherche d’images « round barn » (grange ronde) donne plus de deux millions de résultats dans Google. Il y en a donc de toutes sortes, avec des toits coniques, tronconiques, hémisphériques, prismatiques et des que je sais même pas comment les décrire. Celle là est particulièrement belle non ? Peu de photos d'intérieur, mais il semble que ces toits reposent sur des charpentes assez légères.

 

Hot Springs village - Blumau - Styrie - Hundertwasser - (19 
Hot Springs village - Blumau - Styrie - Hundertwas-copie-1 
Hot Springs village - Blumau - Styrie - Hunderwasser - (1993/97)
Hutte collective yanomami - Bassin amazonien 
Hutte collective yanomami - Bassin amazonien
Maisons en terre de Fujian - Chine - De nos jours a 
Maisons en terre de Fujian - Chine - De nos jours b 
Maisons en terre de Fujian - Chine - De nos jours.
Yourte - Habitat traditionnel mongol a 
Yourte - Habitat traditionnel mongol b 
Yourte - Habitat traditionnel mongol
intérieur de yourte contemporaine 
Intérieur de yourte contemporaine
 chapiteau de cirque
Chapiteau de cirque
Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852) a 
Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852) b 
Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852) c 
Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852)
rotonde ferroviaire 
Rotonde ferroviaire - Bien de la place pour jouer au train
Halle aux grains - Givry (71) - Narjoux - (1825-30) 
Halle aux grains - Givry (71) - Narjoux - (1825/30)
Une villa fin XIXe ou début XXe, mais ou 
Une villa fin XIXe ou début XXe, mais ou ?
 La rontonde de La Vilette - Paris - Claude Nicolas Ledoux (
La rontonde de La Vilette - Paris - Claude Nicolas Ledoux (1784/86)
Villa ronde non localisée 
Oh ! Une maison ronde qu'on sait pas où !
La maison de la radio - Paris - Henry Bernard - (1963) 
La maison de la radio - Paris - Henry Bernard - (1963)
Très intéressant intérieur 
Très intéressant intérieur, mais... ?
Loft installé dans un château d'eau 
Un loft installé dans un chateau d'eau.
Attention, une maison se cache dans la végétation de cett 
Attention, une maison se cache dans la végétation de cette image
Architecture ronde - maison_ronde_val-david - photo jean pierre lebrun.jpg
Comme un moulin sans aile. C'est moche. Val david - Photo Jean-Pierre Lebrun
Maison ronde non localisée 
je ne sais rien de celle là, mais j'aimerais bien
Une maison d'architecte vers Bordeaux - France a 
Une maison d'architecte vers Bordeaux - France b 
Une maison d'architecte vers Bordeaux - France c 
Une maison d'architecte vers Bordeaux - France - Pas totalement convaincante. Un peu lourdaud les galets non ?
Moulin à vent 
Oh ! Un moulin !
The egg - Empire State Plaza - Albany - NY - Wallace K. Har 
The egg - Empire State Plaza - Albany - NY - Wallace K. Harrisson & Abramovitz - (1966/1978)
la cathédrale d'Evry - France - Mario Botta - (1992-95) a 
la cathédrale d'Evry - France - Mario Botta - (1992-95) b 
la cathédrale d'Evry - France - Mario Botta - (1992/95)
Siège de la banque UBS - (Suisse )- Mario Botta - (1995) 
Siège de la banque UBS - (Suisse ?)- Mario Botta - (1995)
Maison individuelle (700m2 ) Stabio - Suisse - Mario Botta 
Maison individuelle (700m2 ) Stabio - Suisse - Ma-copie-1 
Maison individuelle (700m2 ! ) Stabio - Suisse - Mario Botta - (1980/82)
 Kjellen Kaminsky a
Le lien vers le blog
a>
Un lien vers une réalisation de Kjellen Kaminsky
Case à impluvium Sénégal 

Et hop, grâce à la gentillesse de Jacques TASSIER un lecteur de mon ex-blog, j’ajoute un autre exemple d’architecture (ici, traditionnelle) ronde, à l’article « Architecture ronde » de ce carnet…

 

Également sur la suggestion d'une lecteuse, les cases musgum au Cameroun :

 

cases musgum au Cameroun 
Roll it (2010) a 
Roll it (2010) b 

 

 

Oh ! Que voilà un habitat rond intéressant ! Cylindrique, horizontal, mais intéressant. Si j’ai bien compris, il s’agit d’un cylindre fixe à l’intérieur duquel on trouve trois anneaux mobiles. Le plus éloigné est un lit-bureau, au milieu, un anneau de promenade-jogging façon roue de hamster et devant… je ne sais pas bien. On doit pouvoir extrapoler des tas de choses rigolotes avec ça. À commencer par brancher une dynamo sur la roue. Merci à Netkulture, très inspiré en ce moment, de nous avoir fait découvrir ce « Roll it ».

 

Roll it (2010) c 
arenes-du-campo-pequeno-lisbonne.jpg

Arènes du Campo pequeno (Portugal)

 

Elles sont situées place du Campo Pequeno (place du Petit Champ), près de l'avenue de la République et elles ont une capacité de près de 10 000 places.

Elles ont été construites en 1891 par l'architect António José Dias da Silva (1848-1912). Après une profonde rénovation, elles ont rouvert en 2006 comme lieu d'événements multiples indépendamment des courses de taureaux. Actuellement elles disposent d'une salle de spectacle de 10.000 places assises, d'une galerie commerciale de 60 boutiques, 10 bars, cafés, restaurants, des esplanades, 8 salles de cinéma et parking de 1.250 places.

Elle fait également salle de concerts et de spectacles. (Wikipedia)

 

 

fort-boyard.jpg

 

Fort Boyard - Charentes Maritimes (France) construit de 1841 à 1857

 

Fort Boyard sur Wikipedia

 

 

 

Et Dieu dans tout ça ?

 

 

Il semble que la réflexion amorcée par le puits de lumière de la maison tortue se soit poursuivie (m’ait poursuivi ?) malgré moi. Je ne voyais dans ce puits de lumière qu’une réminiscence moche de ce qui aurait pu être un patio, un atrium, un pluviomachin… Oui, mais pas seulement. Une constatation m’a rampée aux yeux depuis. Elle concerne la plupart des habitats circulaires et, plus généralement peut-être, tous les habitats organisés de façon rayonnante. Une fois installée les espaces de vie à la périphérie de ce qui peut être un cercle aussi bien qu’un carré ou un rectangle, se trouve défini un centre. Or il semble bien que ce centre occupe alors dans tous les cas une fonction double. Son premier terme se défini par ce qu’il n’est pas - il n’est pas un espace privatif – et son deuxième par ce qu’il est, mais qui est plus difficile a résumer d’une formule. Je vais y venir.

 

Le centre des habitats rayonnants n’est dont jamais un espace privatif, que ce soit dans le Domespace, les yourtes et toute la kyrielle des machines circulaires à vivre, pas de lit rond au centre, pas de salle de bain, pas de chiotte installé là, à la rigueur la table ronde du repas communautaire. Faites gaffe quand même, avant de me sortir des exceptions notables : je ne compte pas dans l’habitat rayonnant les moulins, châteaux d’eau, et tours, dont l’organisation est verticale avant d’être rayonnante, ni même les trous de hobbit, qui sont tubulaires.

 

Mais que trouve-t-on alors au centre non privatif de nos habitats rayonnants ?

Dieu. Non, je plaisante, mais qu’à moitié. Il semble bien que le centre des espaces circulaires soit consacré de longue date aux forces naturelles, ou surnaturelles (Stonehenge, Ronchamp). On trouve au centre le feu (foyer, poêle, cheminée), on trouve l’air et la lumière (atrium, cour intérieure, puits de lumière), on trouve l’eau (puits, pluviomachin, fontaine, bassin), on trouve la terre (patio, jardin, cour, sable de l’arène). Mais on trouve aussi de la communication, avec le divin, les forces naturelles (corrida, jeux du cirque, sacrifice) ou plus trivialement avec des étages supérieurs moins spirituels (escalier hélicoïdal desservant les chambres.)

 

Il semble donc bien, Mesdames, Messieurs, que le centre des constructions rondes ait quelque chose de religieux – si on se souvient que ce mot exprime l’idée de relier, avant de servir de prétexte à libérer les lieux saints ou s’envoyer des Boeings dans la tronche.

 

Jimidi 16 novembre 2009

 

 

 

Un carnet (en anglais) entièrement dédié au maisons rondes.

 

 

Published by

Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?