Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 19:51

 

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 05

 

Je te rappelle le programme du massacre : le noyer, que personne n’avait vu venir, ni planté là, mais qui un jour a été trop gros pour qu’on lui demande de se pousser ; l’if du coin, pareil ; et pendant qu’on y était, le saule pleureur tout pourri (mais pour en planter un autre au même endroit) et le thuya de l'entrée, parce qu’il est moche et qu’un petit cyprès serait bien mieux à cet endroit.

 

Le rendez-vous était à neuf heure chez Dut. Christophe avait prévu de venir avec ses garçons et ses tronçonneuses, les uns possiblement attachés aux autres.

 

Moi, je m’étais couché tôt, persuadé de me réveiller bien à temps pour me préparer tranquille, d’autant que j’avais rassemblé la veille, devant la porte d'entrée, les trucs à emporter. On ne me la fait plus. Je devais quand même passer au boulot, charger le projo hallogène que m’avait prêté Christophe pour l’atelier silhouette (article à venir) - bonne occasion de lui rendre - et tirer une convention de stage à laisser au foyer de R en passant, puisque ni lui ni moi n’avions pensé à l’en munir vendredi.

 

Mais je me suis réveillé quasi à huit heure et cette p… de s… de convention de m… était planquée au fin fond d’un introuvable dossier de l’ordi. J’ai un peu bourriné pour arriver chez Dut - tout à fait inutilement : il faut de toutes façons 30 minutes - mais je n’étais heureusement pas le dernier. Une fois l’équipe au complet, on s’est attaqué au noyer. C'est-à-dire que Christophe est monté dedans, assuré d’en bas - ce n’est pas le matos d’escalade qui manque - puis il a coupé le plus gros de ce qui dépassait du tronc, puis le tronc. C’est passé juste entre les cerisiers. Boum, par terre. On s’est débité tout ça. On a trié sommairement le gros le moyen le petit et on est passé à l’if, dont tout le monde y compris moi pensait que ce serait une formalité. Le truc qu’on oublie, quand on regarde les arbres, c’est qu’on les voit d’en bas. La perspective est complètement faussée. L’autre truc, pour l’if, c’est que le fil de téléphone du voisin passait à travers. Gentils le voisin, mais accroché à son téléphone (on le comprend). On s’était dit qu’on allait empiler vite fait les trois quatre branches sur la terrasse… Tu parles ! Non seulement l’if était deux fois plus gros et grand qu’on ne le voyait, mais on a dû disperser sa ramure un peu partout : ça ne tenait plus sur la terrasse.

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 02

Débitons ! 


Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 03

  L'if avant...

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 04

 Pendant...

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 06

Et après. Le truc moche qui reste, c'est le poteau téléphone du voisin. Mais les noisetiers ne vont pas tarder à fait la jonction. 


On était lancés : Pour le vieux saule, il ne demandait qu’à tomber, quand au tuya, lui, on l’avait bien dans l’œil et sa chute a été rapide.

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 07

 Le saule tout pourri. 

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 08

Le tuya avant...

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 09

Et l'entrée de chez Dut après. 


 

 

Je te dis pas le bordel de branches, billes de bois, branchages, fûts partout, mais ce que j’en espérais s’est avéré payant : la lumière est revenue ! 

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 01

À cet endroit, le noyer occupait toute la place. On n'avait plus vu l'horizon depuis... Houlà ! 

Élagage chez Dut - octobre 2014 - photo 10

Partout. Il y en a partout. Même moi qui sait d'où est prise cette vue, j'ai du mal à reconnaître le jardin. 

Published by Jimidi - dans À la maison
commenter cet article

commentaires

Elsa Saône 02/11/2014 11:01


C'est quoi le plan après ? Tout cramer ?

Jimidi 03/11/2014 11:15



Hi hi ! Tu ne crois pas si bien diref. Voir l'article du jour.



lemenuisiart 30/10/2014 18:26


Un sacré nettoyage ! une gros boulot


A bientôt

Jimidi 01/11/2014 07:28



Maintenant, il n'y a "plu qu'à" ranger tout ça... 



Laure 27/10/2014 15:50


Bien


Quand mon ordi affichear toutes les photos, dans quelques heures, ce sera encore mieux mais j'en vois des bouts.


Oui de la lumière et de l'horizon !


On a un petit arbre qui a trop grandi sur notre face Nord, un copain équipé va venir cet hiver. J'ai déjà peeeuuuur.


 

Jimidi 27/10/2014 16:32



Non, mais y'a moyen de tailler sans tout foutre en l'air d'ailleurs tiens, pas plus tard que devant la fenêtre de mon bureau, y'a un érable pourpre qui se trouve très beau d'avoir été "contenu"
il y a deux ans.



Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?