Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 14:35

  DSCN1965

 

 

 

C'est finalement assez rassurant, de constater qu'un article écrit il y a plus de six ans n'a pas pris une ride. Tu dis ? Moi non plus ? Merci, c'est gentil. J'exhume ce qui suit d'un ancien blog sur lequel plus personne ne va, à part moi, quand j'ai la flemme d'écrire du nouveau pour ici. Tout ce qui est écrit en italique est extrait tel quel du prospectus Carrefour qui m'avait énervé à l'époque. Mais ce grand distributeur m'énerve régulièrement (comme toute la grande distribution d'ailleurs), comme en témoigne un autre article sur le même, écrit lui en 2012.

Je n'ai pour autant aucune chance de me faire interdire l'accès au Carrefour de Villefranche sur Saône, vu qu'il n'y a pas de Carrefour à Villefranche sur Saône, ce qui confirme bien l'hypothèse selon laquel les prospectus des grands distributeurs n'atterrissent pas du tout dans ta boîte aux lettres pour que tu te précipites chez eux, frappé-e que tu aurais été par la promo gel douche de la page 35, mais juste pour occuper le terrain du "On est les moins chers" et ne pas le laisser à la concurrence.

Oui, bon j'avoue, j'ai limé deux trois truc et ajouté une ou deux phrases ; trois fois rien.

 

C'est parti.


 

Comme je l’ai déjà dit ailleurs, il existe une source inépuisable de littérature fleurant bon le degré zéro, qui à de plus l’avantage d’être gratuite et régulièrement renouvelée, c’est la publicité et tout particulièrement les catalogues que les hyper de notre zone de chalandise distribuent dans nos boites aux lettres. Je rappelle brièvement le cahier des charges de ces catalogues, toutes enseignes confondues : il s'agit d'occuper le terrain, ce terrain que ça nous ferait mal de laisser aux autres, les méchants, les concurrents. Pour ce qui est du contenu, il est invariablement constitué du déballage des produits qu'on espère vous vendre.

C'est donc dans la forme qu'il faut innover. Dans la forme qu'il faut trouver le petit plus, l'angle, le truc qui vous fera croire que votre hyper n'est pas seulement un entrepôt surpeuplé trop éclairé et bruyant, une sorte de mine de surface dans laquelle vous pousserez vous-même votre wagonnet pour attaquer à main nues des falaises de conserves et des icebergs de viande, dépensant en une heure ce que vous avez mis la semaine à gagner.


Tout est dans l'angle et là, Carrefour a fait très fort en titrant le  catalogue qui nous occupe aujourd’hui "Une planête pour tous" et sous-titrant : "Des centaines de produits écocitoyens à prix malins."


Et hop, c'est parti pour le bourrage de mou. On martèle. Page deux et trois : que du texte, que du slogan. La planète a besoin de nous tous. Devenez un acteur de la protection de la nature. Chaque jour Carrefour s'engage pour la planête (partenaire du WWF depuis 10 ans. Réduction constante de nos déchets et des émissions de CO2). Soutien de nos fournisseurs dans leurs démarches de développement durable. Une gestion contrôlée de nos énergies. La marque "Carrefour Agir", des produits responsables. Classements des produits écocitoyens en quatre catégories : préférer le bio, préserver la planête, agir grâce aux produits solidaires, économiser l'énergie. Ouf !


La première escroquerie consiste bien sûr à laisser penser qu'acheter Carrefour c'est militer vert. Bien voir quand même que c'est parce que NOUS ne sommes plus tout à fait prêts à acheter n'importe quelle merde produite n'importe comment par des entreprises délocalisées que nos convictions intéressent Carrefour. Mettons tout ça dans un contexte où Le Pen serait passé président, Carrefour nous vendrait alors de la conviction 100% préférence nationale, sans aucun état d'âme. Ce qui importe, c'est de brosser dans le sens du poil. 


De plus et c'est la deuxième escroquerie, suivant en celà un procédé que la politique a bien compris, Carrefour ne nous propose pas d'agir directement, mais par délégation. C'est à dire qu'il ne s'agit pas de changer nos habitude de consommation, consistant par exemple à nous rendre chacun dans notre voiture poluante dans un hyper assez éloigné pour nous y masser sur un parking gigantesque et asphalté. Non, ne changeons rien, mais achetons dans un hyper qui agira pour nous dans le sens que nous souhaitons, ce qui nous épargnera de le faire.

La troisième escroquerie crève tellement les yeux, qu'on a du mal à croire que Carrefour nous prenne à ce point pour des cons. Vous connaissez le mensonge par omission ? Carrefour, lui, pratique la vérité par extension. C'est à dire que ce qui est affirmé et martelé dans les vingt premières pages est réputé vrai pour le reste du catalogue qui en compte 80. Donc une fois les produits bio, écomachin, solidaires et responsables expédiés, et parce qu'il ne faut quand même pas déconner, on repart sur la daube habituelle :  le textile dont on ne saura ni où, ni par qui, ni comment il est fabriqué, les chaussures pareil, la Nabibie que vous pourrez allez saloper (et son ciel avec) pour 2595 € par personne page 35, le barbecue électrique, les engrais légumes, géranium, fraisiers, tomates, rosiers (produits dangereux, respectez les précautions d'emploi) de la page 39, les jeux d'extérieur pour gamin en plastique de la page 40... Je passe l'informatique, la téléphonie qui polluent tellement peu que chaque produit est assorti d'une taxe d'éco-participation, les inévitables pages de bouffe et en avant dernière page, les serpillières imprégnées anti-bactérienne, jetables, dont on sait qu'elles sont, comme les lingettes, une catastrophe écologique à elles toutes seules.


Et comme si la leçon de cynisme méritait une conclusion, en dernière page, Carrefour nous fait la morale : "Mais c'est aussi à vous de monter l'exemple. " Tiens ? Et comment ? "Un produit Carrefour Agir acheté = une bonne action ! " (Je vous le disais, on n'achète plus, on se rachète ! ) "En effet, Carrefour reversera 5% sur le montant des achats en produits Carrefour agir aux associations WWF et Enfance et partage".


Mais il y a un mais : "Dans la limite de 100 000 €". Ben oui, faut quand même pas déconner. Question : Sachant que le groupe Carrefour a déclaré 2,29 milliards d’euros de bénéfice en 2007, il leur faut combien de temps, d’après vous, pour en gagner 100 000 ? Cherchez pas, si mes calculs sont juste, vingt deux minutes.

 

"En choisissant d'acheter des produits Carrefour Agir, vous choisissez de consommer responsable en participant à la préservation de la planète. Alors qu'attendez-vous pour Agir ? " Ben déjà, on t'a pas attendu, pi je crois même qu'on va pas t’attendre du tout.

 

 


commentaires

Jeanpaul 22/11/2014 10:29


Pour m'y approvisionner, il y a sur ma route quatre carrefours dont un avec feux clignotants. Sont vraiment partout !


 

Jimidi 22/11/2014 12:38



Je te le rappelle : tu n'es pas obligé de t'arrêter dans les quatre. Hi hi ! 



Elsa Saône 20/11/2014 09:01


Je sais bien !


Au moins, avec mon "Pas de pub merci" je ne les reçois plus !

Elsa Saône 19/11/2014 21:30


Au secours !

Jimidi 19/11/2014 23:08



Nan, mais les autres, c'est pareil ! Hi hi ! 


 



Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?