Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 03:24

 

 

le-hum-canape-de-BUT--en-blanc---hi-hi--Le-carnet-de-Jimi.jpg

 

 

Lettrine--C-Ron-Arad-noire-2-.jpge, hûm, canapé n'en est pas à son coup d'essai : il m'avait déjà fait sursauter dans un précédent prospectus. Il défigure de nouveau le catalogue BUT, enlaidissant ses pages 2, 32 et 33, les décorateurs n'ayant à l'évidence pas réussi à lui créer un environnement qui le banalise. Ce n'est pourtant pas faute de l'avoir entouré d'objets d'une laideur comparable, le « mur TV Carpi » étant, de ce point de vue, assez remarquable, avec ses airs de machine à laver croisée micro-onde.

 

Page 33, on a choisi de ne pas le faire figurer le, hûm, en entier, sans doute pour ménager le lecteur. Il est vrai qu'un gros plan sur l'accoudoir de skaï blanc fourré façon Bounty en train de s'avaler lui même est déjà assez pénible comme ça. Remarquable également, la mention « 1er Prix ». Rien à voir avec une récompense obtenue à un concours de mauvais goût : Les 319 euros, c'est ce que tu devrais débourser si, dans un état d'égarement, ou pour faire une mauvaise blague à quelqu'un, tu décidais de t'encombrer du machin. Note au passage qu'il est soldé mais reste cher pour une mauvaise blague. Ceci dit, c’est un prix avant négociation. Je ne serais pas étonné qu'après marchandage, on réussisse à l'avoir pour rien après d'un vendeur voyant s'aggraver brutalement ses symptômes dépressifs en se rapprochant de la chose. Même le piétement métal est moche. On dirait une barre pour se cramponner dans le bus ou dans les toilettes pour handicapés.


Tu dis ? Tu ne vois pas pourquoi je m’acharne sur ce pauvre canapé. Te te te, il n'est pas pauvre, il est indigent et  je m’acharne de longue date sur TOUS les canapés. Les canapés essayent en vain de concilier deux trucs qui ne sauraient aller ensemble : faire bonne impression et se vautrer. Parce qu’un canapé, osons le dire, on l’achète pour meubler, avec l’idée d’accueillir des gens pour l’apéro, mais on l’utilise en fait pour regarder des films téléchargés illégalement. On est très mal pour l’apéro, en canapé. On est obligé de s’asseoir au bord, histoire de ne pas avoir les genoux à la hauteur du menton et risquer d’avaler de travers, tout en gardant un accès aux machins à grignoter sur la table basse. Se vautrer supposerait une profondeur de coussin, une inclinaison de dossier et des trucs pour les pieds et la tête que la plupart n’ont pas, sauf à ressembler à des sièges de dentiste. Bref, je me demande si en ce moment, mon canapé idéal ne ressemblerait pas à une sorte d’énorme beignet allongé rempli de billes de polystyrène, dans lequel m’incruster, avec un oreiller sous la tête et ma couverture toute douce en laine polaire pour couvrir.  Tout ça suppose d’aller prendre l’apéro plutôt chez toi.

 

Mardi, ça irait ? 

 

 

(Précédente publication : 05 septembre 2012)

 


commentaires

Arthur 09/09/2012 12:10


Jimidi -> Oui... Mais si on danse ?

Jimidi 09/09/2012 13:03



Ah ben là c'est clair qu'on est dans la merde. 



Arthur 07/09/2012 17:38


Je n'ai pas pu rester dans mon canapé en lisant cette chronique (un objet formidable, "chèzenbois", trouvée dans la rue qu'il faudra rempailler). Merci pour le rire :D


Promis, si un jour je t'invite, tu auras la place par terre. Ainsi, aucun risque de s'asseoir dans des meubles désigne.

Jimidi 08/09/2012 06:58



Mardi, ça irait ? 



Lou 07/09/2012 11:04


 


J'oubliais...


Mélanie aussi.


 

Jimidi 07/09/2012 13:26



Je me demande si les siens ne sont pas Roche Bobobois ? Ils sont très accueillants. Je me souviens d'y avoir perdu toute crédibilité en affirmant que l'alliage d'or et d'argent s'appellait le
vermeil (qui n'est pas un alliage, juste une finition or d'objet en argent) quand tout le monde sait, bien sûr, qu'il s'agit de l'électrum.



Lou 07/09/2012 11:03


 


Jimidi, j'ai eu beaucoup de peine à lire ta chronique littéraire. J'étais plié à chaque phrase et tu sais que le fou rire m'est déconseillé. J'ai même fait une pause après le Bounty.


L'ennui, c'est que pour le lave-vaisselle / micro-ondes on n'a que le cadre.


Imagine : "Marcel Duchamp, Tu m', comme neuf", même à 319 euros, je prends.


Je n'ai pas lu les petits caractères dans un coin de l'annonce : "Cadre doré idéal pour mettre en valeur l'ultime peinture de votre idole".


Pour le divan, demande à Aline, elle connaît un réseau, made in 16e, plein cuir roudinesco, reposoir Lack 'Han, artisanat mongol.


 

Jimidi 07/09/2012 13:20



(Encore raté !) Cher Lou, je te soupçonne de ne pas être le seul à être venu te dérouiller les zygomatique sur cette "chronique littéraire" qui m'a valu un hoquet statistique significatif. Bien
noté pour la mongol's connection.



Mélanie de Tours 06/09/2012 21:37


Bah, bientôt, vous allez vous vautrer sur les miens !

Jimidi 07/09/2012 13:15



Promis, je ferais un effort pour avoir l'air bien vautré.



fabienne 06/09/2012 18:38


Oh là là, je ne me  verrais pas non plus dans un tel salon ! Il en faut pour tous les goûts certes... Le seul avantage que je vois à celui-ci c'est que les moutons en-dessous sont faciles à
déloger !

Jimidi 06/09/2012 20:02



Hi hi ! C'est vrai. 



Brice 06/09/2012 14:52


Ecoute, Jimidi, mardi c'est pas mal, mais je ne sais pas a quelle heure je serai de retour de Bien Hoa. Du coup, comme il faut aussi compter le decalage horaire, je pense qu'on pourrait plutot se
rencarder du cote de Thu Duc, je connais des cafes sympas...


Pour ton canape, tu devrais jeter un oeil a la prose de Msieur Murakami (Haruki, pas Ryu) qui, dans son 世界の終わりとハードボイルド・ワンダーランド, douloureusement traduit en francais en "La fin des temps", a une
theorie tres interessante sur le sujet. J'en profite pour deblaterer sur le fait qu'il s'agit pour moi d'un des meilleurs romans jamais ecrit, mais ca, c'est en me vautrant sur les divans
moelleux de la critique litteraire a 319 euros...

Jimidi 06/09/2012 16:48



Dois-je comprendre que tu l'as lu "dans le texte" ? Sinon, oui, pour mardi, d'accord, on fait comme ça.



JO TOURTIT 06/09/2012 08:51

J'en conclus que l'achat d'un canapé est dans tes projets ? Le design de celui-ci n'est pas si mal et j'aime bien sa "virgule" blanche (bien que salissante). Par contre, je déteste le noir lui
préférant les couleurs plus chaudes. J'avoue que je n'en peux plus de mon vieux canapé et de ses deux fauteuils ENORMES qui datent des années 1900 (hérités des arrière-grands-parents de nos fils
!). J'aimerais bien changer mais ce n'est pas d'actualité. De plus, pour avoir le confort il faut payer très cher et notre bourse est un peu ... plate en ce moment. Bises à vous deux et bonne
journée.

Jimidi 06/09/2012 17:10



Des canapés, on en a acheté deux, il n'y a pas très très longtemps, semblables, sauf qu'un est convertible. Ils sont plutôt moches et plutôt confortables quand on y est assis, mais on n'y est ni
bien vautré ni bien couché. Bref, le projet, ce serait plutôt de s'en débarasser, mais je ne sais pas au profit de quoi, d'autant qu'avec quatre chats, je vous laisse imaginer les problèmes. Je
suis également tenté de les remplacer plutôt par un sommier une place, avec matelas, et tu sais, ce système qui permet de relever la tête et les pieds...



Elsa Saône 06/09/2012 07:59


Les pouf à billes, je suis contre. Les billes se sauvent de dessous toi quand tu t'installes, tu coup c'est tout sauf aerien et c'est impossible de s'en relever de ces machins.

Jimidi 06/09/2012 16:55



Impossible de s'en relever ? Mmmmmm, arrête ! Ça me fait rêver ! (Bon, c'est vrai que dans l'idéal, il faudrait que le "beignet" soit plutôt bien plein, et qu'une bonne couche de mousse
douillette soit intercalée entre revêtement et polystyrène...)



Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?