Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:45

 

 

 

Baptiste DEBOMBOURG - Turbo - Le carnet de Jimidi

   - Turbo - Lettrine--D-OugGang---Patrice-Debombourg-.jpg

 

 

 

 

e Baptiste Debombourg, Netkulture nous présente, dans une note du 14 février 2010, une œuvre titrée « Aggravure », réalisée avec des agrafes d’après un dessin du 16ème. Perso, ce n’est pas le travail que je préfère de ce jeune artiste (il est né en 1978 à Lyon). Je trouve beaucoup plus intéressantes ses recherches à partir des emballages de polystyrène – tout particulièrement « Alléluia » et tout à fait passionnant ce qu’il a réalisé à partir des catalogues de La Redoute. Ça n’étonnera personne : moi, quand y’a du papier, du catalogue, de la strate, du relief et de la poésie… Ça m’a évoqué le travail de Dominique Gauthier (note précédente).

 

Sur le site de l'artiste, on trouvera les travaux récent de ce très prolifique artiste. 

 

Une remarque assassine (on ne se refait pas) : la plupart des œuvres de Baptiste Debombourg me paraissent illustrer magnifiquement l’idée que les œuvres valent souvent mieux que ce qu'on peut en dire. Parce qu’alors là, l’emballage textuel de l’artiste vacille parfois entre l’indigence et le ridicule, la palme revenant sans doute à ce qui nous est dit de « Turbo », série composée moitié bois aggloméré mélaminé moitié crash-test, très forte, mais dont le texte est à pleurer d’ennui. On en trouvera un extrait ci-dessous.  Idem hélas pour « Alléluia » : « L’autel recouvert ainsi réactualise la fonction première de l’emballage qui lui-même renvoie à une nouvelle identité visuelle et de sens. » Dieu que c’est creux !

 

Baptiste DEBOMBOURG 4 - Le carnet de Jimidi

 

Baptiste Debombourg par Pierre-Évariste Douaire

 

L'énergie peut-être une matrice chez toi, je pense notamment à Turbo ?

 

Cette installation est un héritage entre le Pop et l'architecture. C'est un accident dans l'espace. Quelque chose reste en suspend. Turbo est la contraction du turbofolk. C'est un genre musical qui mélange la techno moderne et le folklore d'Europe de l'est. Depuis que je me déplace dans les Balkans, je suis très sensible à ce rythme. Il y a de la puissance, de la violence et de la compassion. Dans une voiture, le turbo est un organe mécanique. C'est un système qui récupère une partie de l'énergie des gaz d'échappements d'un moteur afin de comprimer l'air alimentant le moteur, améliorant ainsi sa performance. Il peut produire une accélération aussi brutale que soudaine. Certains constructeurs ou passionnés l'ajoutaient à des moteurs de série. Le turbo est un élément additionnel, invisible. C'est lui qui fait toute la différence ! C'est une force intérieure. Il détonne et propose une énergie nouvelle en recyclant les gaz.

 

  Baptiste DEBOMBOURG - La Redoute 3 - Le carnet de Jimidi

 

- La Redoute -

 

Baptiste DEBOMBOURG - La Redoute 1 - Le carnet de Jimidi

commentaires

Ckan 07/01/2011 12:19



Hello ! Merci d'être passé chez moi ! J'aime bien ce blog sympa et tout... Je suis jalouse de tes lettrines ! Comment tu les fabriques, où les trouves-tu ? Merci de bien vouloir me confier ce
secret... ce qui n'est nullement obligé mais fortement recommandé ! a bientôt donc...



Jimidi 07/01/2011 16:16



Voilà, donc nous sommes deux a avoir un blog sympa et tout ! Hi hi ! Pour les lettrines, je te me nous les confectionne à la main avec Photoshop. On en discute par mail ?



AD-Mary44 devenue 49 07/01/2011 09:34



Il me semblait très intéressant que mes visiteurs découvrent votre blog. Personnellement je suis heureuse que mes recherches m'aient conduite sur vos articles. Une belle découverte


Avez-vous lu mon article sur Jean Michel LETELLIER juste avant CAL LANE ? Son travail sur le papier est exceptionnel !!!


bien amicalement



Jimidi 07/01/2011 11:20



Mmmm ! Jean-Michel LETELLIER ? Bien intéressant ! Ce que vous en présentez donne bien envie d'y plonger, comme dans le reste de votre blog d'ailleurs = à très bientôt !



Lise 06/01/2011 19:18



Oui mais il y a les craquelures, et elles ont un rôle important dans l'histoire. J'entends : une société craquelée a déjà perdu la moitié ou les trois-quart de sa force. Au moindre ébranlement,
elle tombera en poussière. Gardons l'espoir.


 


 



Jimidi 06/01/2011 23:50



C'est pas faux. Je vois que nous gardons dans nos rang d'incurables optimistes ! Hi hi ! Puisse 2011 donner raison à l'optimisme.



khanouff 06/01/2011 16:41



Salut trèfle, la 1ére oeuvre "turbo", avec ses craquelures le mur semble respirer, où pousser par derrière par une grande force,  me semble correspondre aux événements qui se passent
actuellement en Tunisie...Les agitations sociales sont cette force...



Jimidi 06/01/2011 17:22



Tout à fait. Je vois bien, comme toi, l'effet d'une force assez irrésistible pour rompre une surface rigide. On peut penser à des forces naturelles, poussée magmatique, dégel de la banquise... et
bien sûr, voir comme tu le proposes, de manière plus alégorique, les forces sociales opposées à la rigidité d'un système. Mais là où l'oeuvre devient tout à fait fascinante, c'est quand
on réalise qu'il ne s'agit pas tout à fait d'un "puzzle" en 3D, puisque réunies, les éléments de matière blanches couvriraient une surface bien supérieure à celle dont ils semblent
issus au tout départ. Faut-il dès lors penser, pour filer ta métaphore, que sous la poussée des forces sociales, le système s'adapte et recompose son carcan pour l'adapter aux nouvelles formes de
ce qui émerge ? Mais peut-être cette lecture là de "turbo" est-elle un rien trop pessimiste...



Articles Récents

  • Bisounours et langue de bois
    Pour l’avoir déjà dit souvent, je peux le répéter ici encore une fois : je lis tout ce qui m’arrive, quelque soit la provenance et le contenu. Les sources sont assez diverses. Classiques : je lis ce qu’on me prête, ce qu’on me donne, ce qui tombe de ma...
  • La saga de Ote - Volume II - Le dirigeable
    La nature a horreur du vide, parait-il. Ça tombe bien : moi aussi. Après avoir terminé d'écrire le premier opus de cette saga (septembre 2014-->jullet 2015), un grand vide s'est fait. Je n'avais vraiment, mais vraiment aucune idée de ce dont pourrait...
  • Vivement que tous nos logement soient accessibles...
    Vivement que tous nos logement soient accessibles aux handicapés, qu'on puisse se faire livrer les courses par des robots. Ou par des handicapés, d'ailleurs.
  • J’étais tranquillement en route pour aller chez...
    J’étais tranquillement en route pour aller chez Dut quand je me suis avisé que l’aiguille de température d’eau indiquait plus de 100° et flirtait avec la zone rouge. J’ai continué à très petite vitesse jusqu’à un endroit où m’arrêter à l’ombre, avec l’idée...
  • Louons la Vache :
    Louons la Vache : 10 novembre 1966 Jean POIRET, humoriste, chante "Une vache à mille francs", une parodie de la chanson de Jacques BREL "Une valse à mille temps".
  • Non mais, franchement...
  • Je ne m'en lasse pas :
  • "Mais puisque je vous dit que mon attestation...
    "Mais puisque je vous dit que mon attestation d'installation d'un détecteur autonome avertisseur de fumée à BRÛLÉ dans L'INCENDIE provoqué par le fonctionnement défectueux de ce putain de détecteur ! "
  • On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux...
    On me les a demandé : les voilà, les pigeonneaux du balcon. J'avais l'impression que les petits, quelque soit l'espèce, étaient forcément au moins aussi beaux que les parents, voire plus - surtout les miens - mais quand tu vois ce désastre... Encore,...
  • Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais...
    Allo ? Y'a quelqu'un là haut ? Quand je disais "on va tous mourir !" Je PLAISANTAIS ! C'est bon ? Tu peux remettre la clim ?